vendredi 27 février 2009

Chinois Crème d'Amandes & Pralines Roses




A mêmes causes, mêmes effets... une fois n'est pas coutume (clic), c'est avec une douceur sucrée que j'ai eue envie de dire un petit merci tout particulier à mon père pour tous les services qu'il me rend. Habituellement je prépare cette pâtisserie avec une crème pâtissière enrichie de fruits confits et avec, je suis sûre de lui faire plaisir puisqu'il s'agit de loin de sa pâtisserie préférée. Seulement voilà, j'avais envie d'apporter un peu de changement. Je n'ai pas seulement remplacé les fruits confits par de grosses pralines roses, j'ai également préféré à la crème pâtissière une délicieuse crème d'amandes, laquelle se marie beaucoup mieux avec elles.




Pâte à brioche
400 g de farine fluide
1 c à c de sel fin
60 g de sucre en poudre
4 œufs entiers battus en omelette
160 g de beurre fondu refroidi
1 sachet de levure de boulangerie diluée dans 2 c à s de lait tiède

Dans un saladier, mêler intimement farine, sel, et sucre.
Creuser un puits et verser les oeufs battus en omelette et la levure délayée. Bien mélanger et ajouter le beurre fondu refroidi.
Travailler bien à fond jusqu'à ce que la pâte devienne bien lisse et homogène.
Réserver la pâte dans un récipient fermé hermétiquement et la laisser lever à couvert et à température ambiante pendant 1 heure. Puis la placer toute la nuit au réfrigérateur (au minimum 6 heures).

Crème d'amandes
100 g de beurre très mou
100 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
2 gouttes d'extrait d'amande amère
125 g de poudre d'amandes
1 oeuf entier battu en omelette
1 c à s rase de farine

Couper le beurre en petits morceaux et le laisser ramollir à température ambiante. Quand il est bien mou, le fouetter jusqu'à ce qu'il devienne bien crémeux (consistance d'une 'pommade'). Ajouter alors les sucres et l'extrait d'amande amère. Continuer à travailler en fouettant énergiquement. Incorporer en pluie la farine. Fouetter et ajouter l'oeuf entier préalablement battu en omelette. Mêler bien à fond et incorporer finalement la poudre d'amandes. Réserver au frais 1 heure.

Sortir la pâte à brioche du réfrigérateur, la vider de son air en la pétrissant de nouveau.
Sur un plan de travail fariné, étendre la pâte en un rectangle de 33/15 sur 5 mm d'épaisseur et le tartiner sur toute sa surface avec la crème d'amandes, saupoudrer généreusement de pralines roses concassées grossièrement.
Faire un boudin serré. Le couper en rondelles de 5 cm d'épaisseur. Les disposer sans les serrer dans un moule amovible de 20 cm de Ø.
Couvrir d'un linge propre et laisser lever 1 heure dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air, puis de nouveau 1 heure dans le four à très douce température.
Dorer avec 1 jaune d'oeuf délayer dans 2 c à s de lait tiède. Saupoudrer de sucre en grains.
Laisser cuire 45 à 50 min à 150°. Couvrir d'un papier aluminium si nécessaire pour éviter une trop forte coloration.





Glaçage (recette trouvée chez Confiture Maison, avec quelques petites modifications personnelles)
100 g de sucre glace
3 c à s de lait
1 noisette de beurre
1 à 2 gouttes d'extrait d'amande amère

Faire tiédir le lait quelques secondes au micro- ondes. Ajouter la noisette de beurre et remuer jusqu'à ce que celui-ci soit totalement fondu. Ajouter l'extrait d'amande amère et le sucre glace.
Fouetter vivement jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse et coulant. Ajouter un tout petit peu de lait si le mélange est trop épais, ou au contraire du sucre glace s'il est trop lisse jusqu'à obtenir la bonne consistance. Verser de suite sur le chinois encore chaud.





mercredi 25 février 2009

Gratin de Choux de Bruxelles




L'autre jour, au détour d'une conversation, mon homme m'a confessé ne pas aimer les choux de Bruxelles... ah oui !!! de toute façon, jusqu'à présent le problème ne s'était pas posé puisque je n'en achète jamais, non que je ne les aime pas, loin de là, mais simplement parce que je n'y pense pas... jusqu'à présent, parce que je rentrais justement des courses avec 1 gros paquet de 1kg de ces divins petits choux (là je parle pour moi bien évidemment!)
"Ah oui, t'aimes pas ça, ba tu vas justement en manger ce soir"... Non par sadisme mais juste parce que j'adore me mettre des défis à relever, alors j'ai décidé de lui faire enfin apprécier ce petit légume de saison en lui mitonnant une petite recette à ma façon.
Rien de bien compliqué, une recette simple et rapide mais qui fait toujours son petit effet: un gratin réalisé avec une petite sauce béchamel, quelques petits lardons pour accommoder et le tout recouvert d'une généreuse couche de fromage râpé.



Pour 2 petits gratins individuels
Faire cuire une vingtaine de Choux de Bruxelles à la vapeur (compter 1 heure)
Préparer une sauce béchamel
Faire bouillir 25 cl de lait (il doit être à la limite de déborder de la casserole).
Dans un bol, verser 3 cl d'huile d'olive et 15 g de farine. Saler, poivrer et ajouter un peu de noix de muscade en poudre. Mélanger bien à fond. Verser d'un coup le lait bouillant. Remuer rapidement et couvrir de suite pour 5 min. Retirer le couvercle et remuer au fouet à main: la magie a opéré, la béchamel est épaissie et onctueuse.
* L'huile d'olive peut être remplacée par de l'huile de tournesol ou autre suivant vos goûts et l'utilisation que vous ferez de votre sauce.
* Si on veut une sauce un peu plus savoureuse, on mettra du beurre fondu (encore mieux s'il est 1/2 sel).
* Et pour un plus de légèreté encore, remplacer la farine par de la Maïzena® ou de la crème de riz.


Préchauffer le four à 180°
Déposer les petits Choux de Bruxelles dans le fond des plats à gratin, ajouter quelques lardons fumés et saupoudrer d'un peu de fromage râpé. Napper de la sauce béchamel et saupoudrer de nouveau de fromage râpé.
Cuire 20 min jusqu'à ce que le dessus soit joliment grillé.
Déguster de suite.



La légère amertume des Choux de Bruxelles s'accocie à merveille au crémeux de la béchamel, et les petits lardons apportent une note de fumé très appréciable.
Le petit gratin a été englouti en un clin d'oeil, et le temps où mon homme refusait de manger des Choux de Bruxelles est désormais révolu! Mon défi est gagné!

lundi 23 février 2009

"Houmous" Pois cassés & Coriandre et parce qu'il faut bien le tartiner sur quelque chose: Blinis de Pois cassés & Coriandre aussi!






Mon homme et moi adorons le Houmous, cette purée de pois chiche au bon goût de cumin, sésame et huile d'olive, et je n'avais jusqu'à présent jamais eue l'idée de le préparer avec d'autres légumes secs que les pois chiche. Mais comme Marie-Laure nous propose de plancher sur le thème "le Pois cassé & la Coriandre" à l'occasion de la nouvelle édition du "A vos casseroles", je me suis dis qu'il serait original de revisiter ce classique de la cuisine libanaise. A noter cependant que depuis le début du lancement de cette nouvelle édition, le thème a un peu changé puisqu'il s'est vu élargi à la réalisation d'une recette "Toute verte".



Pour ma part, je décide de rester sur le 1er choix de thème qui me plaît et m'aura permis de redécouvrir ce légume sec qu'il est possible de cuisiner de nombreuses façons et qui permet de savoureuses originalités.

Dans ce "Houmous" revisité, les Pois chiches se voient donc voler la vedette par les Pois cassés, lesquels lui procure une douceur très appréciable qui s'associe à merveille à la fraîcheur de la coriandre. Et je dois bien avouer que je préfère finalement cette version là à la traditionnelle, et en plus, aspect très important et non des moindre: les pois cassés cuisent bien plus facilement que les pois chiches!



Mais qui dit quelque chose à tartiner, dit quelque chose sur lequel tartiner, la solution du petit blinis s'est donc presque imposée d'elle-même! Mais attention, pas un blinis nature tout simple comme il est coutume de trouver, non non non, un blinis décliné à la purée de pois cassée délicatement parfumée à la coriandre.



Ces petits blinis sont tout simplement délicieux! Légers, moelleux et parfumés, ils se laissent tartiner sans se faire prier!

Pour le "Houmous" Pois Cassés & Coriandre:



300 g de pois cassés
2 c à s d'huile de sésame
4 c à s d'huile d'olive
2 gousses d'ail
2 c à s de jus de citron
2 c à s de graines de sésame
1 c à c de cumin en poudre
Sel, poivre

1 bouquet de coriandre fraîche

Dans une casserole, mettre à bouillir un grand volume d'eau avec 1 c à c de gros sel. Ajouter les pois cassés. Laisser cuire en remuant de temps en temps: compter une bonne 1/2 heure de cuisson. Une fois cuits, les égoutter et les réserver jusqu'à complet refroidissement.
Dans le bol mixeur, verser les pois cassés refroidis et ajouter le restant des ingrédients. Mixer jusqu'à obtention d'un mélange bien lisse.



Pour les Blinis de Pois Cassés & Coriandre:



Dans une grande casserole, mettre à chauffer un grand volume d'eau avec 1 pincée de gros sel. Y verser 200 g de pois cassés et laisser cuire en remuant de temps en temps 30 min. Égoutter en prenant soin de réservant l'eau de cuisson. Laisser tiédir un peu et écraser grossièrement en purée (j'ai fait exprès de laisser quelques morceaux pour apporter un peu de croquant...). Ajouter 5 ml de sel, quelques tours de poivre du moulin et 1 c à s de coriandre en poudre. Mélanger et ajouter 100 g de farine.
Dans un saladier, mélanger 25 cl de lait et 25 cl d'eau de cuisson des pois cassés. Faire tiédir et y délayer 1 sachet de levure de boulanger (8 g). Remuer, couvrir et laisser reposer 15 min. Ajouter à la purée en remuant bien à fond pour éviter toute formation de grumeaux. Couvrir et laisser reposer 1h30 à l'abri des courants d'air.
Faire chauffer une poêle anti- adhésive (ma poêle à mini blinis pour ma part) légèrement badigeonnée d'huile et y verser de petites cuillérées de préparation. Laisser cuire 2 à 3 min sur chaque face et réserver sur une feuille de papier absorbant.
Déguster tiède tartiné du "Houmous".

dimanche 22 février 2009

Muffins Courgette & Pesto




Mon dernier Pesto a rencontré un vrai succès, et bien qu'il ne fut pas rouge comme je l'aurai souhaité, le bon goût de la tomate séchée était bien présent.
Ça fait un moment que me trotte dans la tête une idée de muffins à la courgette que j'aurai entouré d'une lamelle de courgette et dans lequel j'aurai inséré un "zeste" de courgette pour créer un effet de spirale, alors comme la courgette s'associe à merveille au Basilic, à la tomate, aux pignons et parmesan bref à tout ce qui compose un Pesto digne de ce nom, je me suis dis que le fond de ce fameux Pesto qu'il me restait encore (je ne sais par qu'elle magie d'ailleurs!) finirait plutôt bien ses jours dans mes petits muffins.







Effectivement, je ne me suis pas trompée parce que ces petits Muffins sont de vrais petits bonheurs pour le palais; le craquant de la courgette, le moelleux et le fondant de la pâte à Muffins et tout le bon goût des différents ingrédients entrant dans la composition du Pesto vraiment bien marqué: presque tous ont été dévorés en une seule fois!


6 cl d'eau tiède
6 cl d'huile d'olive
2 oeufs entiers
sel, poivre
125 g de farine semi-complète
1/2 sachet de levure chimique
1 échalote finement émincée
1 petite courgette coupée en petits dés
1 grosse c à s de pesto à la tomate séchée

Dans un saladier, mélanger l'eau tiède, l'huile d'olive et les oeufs. Mélanger bien à fond. Saler et poivrer. Ajouter la farine et la levure. Mélanger pour bien amalgamer.
Ajouter la cuillère de Pesto, l'échalote finement émincée et les dés de courgette.
Préchauffer le four à 180°
A l'aide d'un économe, éplucher une petite courgette. Réserver les pelures. Détailler le restant en larges bandes très fines.
Enrouler ces bandes sur les parois de moules à Muffins et remplir avec la préparation. Insérer les pelures au centre en donnant une forme de spirale et en les enfonçant légèrement dans la pâte.
Cuire 25 min. Laisser un peu tiédir avant de démouler.
Déguster tiède.


samedi 21 février 2009

Biscuit roulé "bicolore" à la fraise




Pour l'anniversaire d'une amie, j'ai eue envie de lui faire un petit quelque chose histoire de marquer le coup. Son dessert favori étant le roulé à la confiture de fraises je me voyais mal lui préparer autre chose, puisque mon but était avant tout de lui faire plaisir !
Côté déco, j'ai voulu faire original en créant un effet de marbré et rendre ainsi ce classique de la pâtisserie un peu plus sophistiqué et recherché.







Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, fouetter 4 jaunes d'oeufs avec 120 g de sucre et 1 sachet de sucre vanillé (ou mieux encore 1/2 c à c de vanille en poudre) jusqu'à ce que le mélange blanchisse, double de volume et retombe en 'ruban' (= le mélange retombe lorsqu'on le soulève).
Incorporer au tamis 120 g de farine. Fouetter vivement au batteur électrique pendant 2 min afin d'obtenir une pâte bien lisse et homogène.
Parallèlement, monter les 4 blancs en neige ferme avec 1 pincée de sel et 2 gouttes de jus de citron pour les serrer. Les incorporer très délicatement à la préparation précedente en 3 X à l'aide d'une maryse en opérant un mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur pour éviter de les casser.
Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (relever les bords du papier pour que la pâte ne puisse pas couler). Séparer la préparation en 2. D'un côté, ajouter 4 gouttes de colorant alimentaire rouge et de l'autre 8. Mélanger.
Verser dans 2 poches à douilles et couler sur la feuille sulfurisée en alternant les bandes en diagonales sur 1 cm d'épaisseur, puis réaliser les marbrures avec la pointe d'un couteau.
Cuire 12 min (surveiller de près: il ne faut pas que le biscuit colore). Le biscuit est cuit si quand vous enfoncez légèrement votre doigt sur la surface, celui-ci ne laisse pas de marque et que le biscuit reprend sa forme.
Aussitôt cuit, le démouler sur un torchon légèrement humide et rouler en serrant bien. Laisser entièrement refroidir. Une fois le biscuit bien froid, le dérouler délicatement et le tartiner de confiture de fraises. Rouler en serrant bien. Réserver 30 min au frais puis découper finement les extrémités et décorer.







Saupoudrer toute la surface du biscuit de sucre glace.
Dans un petit bol, verser 4 c à s de sucre glace et 1/2 c à moka de colorant alimentaire en poudre rouge. Remuer. Positionner un pochoir sur le biscuit et saupoudrer délicatement le sucre glace coloré. Retirer le pochoir et renouveler l'opération sur toute la surface du biscuit.







A noter qu'il est également possible d'imbiber légèrement le biscuit immédiatement avant de le rouler pour éviter qu'il ne s'assèche.
Pour cela, faire chauffer 12 cl d'eau avec 50 g de sucre et 2 c à s de liqueur de fraises. Porter à ébulition et puncher le biscuit de suite à l'aide d'un pinceau à pâtisserie.
Le Biscuit n'en sera que meilleur.

Le KiKi # 29: la gagnante est...

Je tenais à vous donner au plus vite les résultats! Alors après avoir recompté plusieurs fois chacun de vos votes afin d'être bien sûre de ne pas faire d'erreur, je peux enfin vous annoncer le nom de notre heureuse gagnante. Mais avant tout un grand merci à toutes et à tous pour vos participations et vos nombreux votes!




n°3: Laëtitia et ses gourmandines
Diamants Pomme-Verveine aux Speculoos


Félicitations aux gagnantes!
Je laisse donc maintenant à Véro le soin d'organiser la 30ème édition. J'ai hâte de connaître son choix de thème...

Que la belle aventure du KiKi continue encore longtemps!

D'autres posts relatifs à ce petit jeu ICI & LA

mardi 17 février 2009

Cupcakes Pêche - Coco




Dorian nous propose une fois encore de nous retrouver autour d'un thème; après avoir proposé en décembre le 1st lasagne day, le voilà aujourd'hui en plein dans la folie du cupcake et il n'a pas trouvé mieux que de lancer le 1st cupcakes day. Evidemment je ne pouvais pas laisser passer une si belle occasion de m'adonner à mon occupation préférée: la déco de gâteau, patience, minutie, je me laisse aller à mes délires créatifs!



Outre l'aspect décoratif, intéressons- nous au côté gustatif. C'est en ouvrant ce que l'ai l'habitude d'appeler mon placard à p'tits bonheurs (celui qui renferme entre autre mes tablettes de chocolat, fruits secs et confits, poudres d'amandes, noisettes..., conserves de fruits au sirop et bien d'autres petites merveilles encore) que je suis tombée nez à nez avec un restant de LA tablette de mon homme, celle qu'il ramène à chaque fois que c'est lui qui s'est chargé des courses: l'indispensable chocolat blanc, noix de coco caramélisée. Sans scrupule aucun, je m'en empare (après tout ils sont pour lui aussi ces Cupcakes!) et sais donc que mes Cupcakes auront un petit parfum de coco. Cachée derrière les dosettes à café, une petite boîte de pêches au sirop me fait de l'oeil et je me dis que pourquoi pas, cette association changerait de la classique coco/ananas...







Travailler 100 g de beurre en mou avec 70 g de cassonade et 1 sachet de sucre vanillé jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter 3 oeufs entiers un à un en travaillant bien à fond à chaque fois. Ajouter 5 cl de sirop de pêche (jus réserver de la boîte), 1 c à s de Rhum blanc, 2 c à s de noix de coco râpé (60 g) et 50 g de chocolat blanc râpé (à la noix de coco caramélisée, encore mieux!). Mélanger et ajouter 1 pincée de sel, 1 c à c de levure chimique, 1/2 c à c de bicarbonate, 50 g de farine de maïs et 100 g de farine de riz.
Préchauffer le four à 180°
Dans des caissettes individuelles, verser une petite cuillerée de préparation, ajouter quelques
dés de pêches au sirop et couvrir d'une nouvelle cuillerée de préparation.
Cuire 25 min.







Laisser reposer quelques minutes avant de vous lancer dans vos délires créatifs.
Pour ma part, j'ai opté pour la pâte à sucre dont voilà la recette:
Dans un saladier, mélanger 1 c à s de sirop de glucose, 1 blanc d'oeuf et 1 c à s d'huile neutre. Incorporer au tamis 300 g de sucre glace. Mélanger jusqu'à obtention d'une boule de la consistance de la pâte à modeler. Si toutefois le mélange s'avérait trop liquide, lui ajouter du sucre glace et si au contraire il semble trop cassant lui ajouter de l'huile. Conserver bien emballé au réfrigérateur.







Un délicieux mariage tout en finesse pour ces cupcakes moelleux et fondants , un régal autant pour le palais que pour les yeux (là je m'envoie un peu des fleurs, mais ça fait du bien de temps en temps, c'est bon pour l'ego!)
PS: je signal quand même que mon homme a boudé quand il a vu que je lui avais piqué SON chocolat! Mea culpa, c'était pour la bonne cause et pour toi Dorian!

dimanche 15 février 2009

Moelleux au Chocolat, Coeur Coulant



Un petit dessert spécial soirée de Saint-Valentin dédié aux amoureux du chocolat. Tout juste tiède, à la fois croquant et délicieusement coulant à coeur, avec lui plus personne ne pourra vous résister! Terriblement décadent...


Proportions pour 2 moelleux
1 oeuf
25 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
15 g de farine
25 g de beurre
25 g de beurre 1/2 sel
50 g de chocolat extra noir à 75%

Faire fondre ensemble au bain- marie ou au micro-ondes les beurres et le chocolat. Lisser et réserver.
Fouetter l'oeuf et les sucres ensemble jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer la farine au tamis. Mélanger bien à fond.
Verser dans des petits ramequins individuels préalablement beurrés et farinés ou dans des moules en silicone. Réserver au frais pour 2 heures minimum.
Préchauffer le four à 180°
Cuire 10 à 12 min.
Laisser tiédir 15 min avant de démouler délicatement et de servir accompagné de sauce caramel au beurre salé, de crème chantilly, d'un coulis de fruits rouges ou encore d'une glace vanille.


Source: Cyril LIGNAC
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...