lundi 29 juin 2009

Crèmes brûlées à la betterave




Vous l'aurez peut-être remarqué, mais ces derniers temps je suis assez branchée betterave (ICI et LA), non seulement parce que j'apprécie bien son petit goût tout doux sucré mais aussi parce que je raffole de sa couleur très girly qui permet pas mal d'excentricités.
Alors quand le thème de la
nouvelle édition du KIKI (32 ème déjà! et organisée par Alice de Avocat et Chocolat) a été dévoilée, je me suis dis que des crèmes brûlées à la betterave s'imposaient.
La moue dubitative de mon homme quand je lui ai annoncé mon projet m'a fait un peu douter au début et puis je me suis dis que je la tentait quand même, après tout ça serait peut-être une bonne surprise.
Tous mes doutes se sont évaporés quand après avoir dévoré sa 1ère petite crème il m'en a réclamé une 2 ème...
Étonnamment, elles n'ont pas vraiment le goût de la betterave mais se rapprochent plus de la praline! Elles sont vraiment délicieuses et la surprise a été très très bonne!



150 g de betterave cuite
20 cl de crème liquide entière
2 jaunes d'oeufs
50 g de sucre & 1 sachet de sucre vanillé
cassonade pour caraméliser ou mieux, du sucre coloré rose pour rester dans les tons



Couper la betterave en petits dés.
Dans une casserole, verser la crème et ajouter les dés de betterave. Porter à ébullition sur feu doux. Couvrir et laisser infuser jusqu'à complet refroidissement. Filtrer et remettre à chauffer.
Dans un saladier, fouetter les jaunes d'oeufs avec les sucres pour faire blanchir le mélange. Verser la crème chaude en filet sans cesser de remuer. Passer au tamis pour retirer les éventuelles impuretés et pour être sûr d'obtenir des crèmes bien homogènes.
Préchauffer le four à 90° (surtout pas plus, il est essentiel que les crèmes cuisent à douce t°pour éviter la formation de bulles et pour qu'elles restent bien onctueuses)
Répartir la préparation dans des ramequins individuels en prenant soin de les remplir au ras bord. Placer dans un plat allant au four et verser un filet d'eau.
Cuire les crèmes au bain-marie 1heure.
A la sortie du four, les crèmes doivent être prises sur les bords mais encore légèrement tremblantes au milieu. Les laisser entièrement refroidir à température ambiante puis les réfrigérer au minimum 4 heures avant de les servir (l'idéal étant d'attendre 12 heures).
Au moment de servir, saupoudrer chaque crème d'une généreuse couche de cassonade/ sucre coloré et les brûler au fer pour les caraméliser ou mieux encore au chalumeau de pâtissier appelé aussi torche à brûler. L'intérêt de ces instruments est qu'ils font caraméliser la cassonade la rendant ainsi croustillante sans pour autant chauffer la crème qui elle reste froide et ferme. Mais voilà une petite astuce si vous n'avez ni chalumeau, ni fer: préchauffez le grille de votre four au maximum pendant 10 min, placez les ramequins dans un plat peu profond et rempli de glaçons: ceux- ci contribueront à garder les crèmes froides pendant que le sucre caramélise, sans quoi elles se liquéfieraient avant même d'avoir caramélisé. Laisser environ 4 min sous le grille.
Déguster de suite. Elles doivent être bien froides et recouvertes de cette fameuse croûte de caramel dorée bien croquante et encore chaude.



La texture onctueuse de la crème bien glacée forme un savoureux contraste avec la croûte de caramel croquant et brûlant: un délice!

vendredi 26 juin 2009

Pesto de betterave & Chips mexicaines (tortilla)




Il me restait un morceau de betterave après la confection de mon roulé "bollywoodien" (pour reprendre l'expression de Tiuscha et qui je trouve lui convient parfaitement!), je n'avais pas vraiment envie de l'utiliser juste comme ça dans une salade, alors j'attendais THE idée.
Et puis hier je suis tombée sur les tortilla chips maison de Lavande que j'ai de suite eu envie de tester. Je raffole de ces petites choses bien croustillantes à picorer (avec modération...) à l'apéro. Et quoi de mieux qu'une petite tartinade maison à étaler généreusement dessus... la voilà l'idée: un pesto revisité à la betterave, original et inattendu!
J'adore sa couleur complètement psychédélique et son petit goût tout doux qui s'associe parfaitement aux chips bien épicées, croustillantes et au bon goût de maïs.

Pour le Pesto:



Dans le bol mixeur, verser
150 g de betterave cuite
1 gousse d'ail
10 feuilles de Basilic frais
50 g de pignons de pin (préalablement torréfiés rapidement à sec dans une poêle pour développer leur arôme)
50 g de parmesan
sel, poivre
2 c à s d'huile d'olive
Mixer par impulsions jusqu'à obtention d'un mélange bien lisse.
(Si vous avez le temps, l’idéal serait d’utiliser un mortier et son pilon pour fabriquer ce pesto afin de conserver au mieux toutes les saveurs et notamment celle du basilic. )


Pour les Tortilla (recette de Lavande):



100 g farine de maïs
100 g de farine de blé
40 g d’huile d’olive
1 c à c de sel
80 g d’eau (8 cl)
paprika
Piment de Cayenne


Préchauffer le four à 200°
Dans un saladier, mélanger les farines et le sel. Creuser un puits et ajouter l'huile et l'eau. Travailler d'abord à la cuillère puis pétrir rapidement sans trop travailler avec les mains jusqu'à obtention d'une pâte souple mais non collante et un peu élastique.
Sur un plan de travail (inutile de le fariner), étaler la pâte le plus finement possible. Saupoudrer uniformément de paprika et de piment de Cayenne, redonner un coup de rouleau à pâtisserie, retourner la pâte et saupoudrer de nouveau de paprika et de piment de Cayenne avant de redonner un ultime coup de rouleau pour bien faire adhérer les épices. Détailler en petits triangles et les déposer sur une plaque à pâtisserie.
Cuire 15 min en surveillant bien qu'ils ne brunissent pas.
Laisser entièrement refroidir et les conserver dans une boîte hermétique.


(j'ai juste rajouté un peu de Piment de Cayenne en plus du Paprika pour les rendre plus épicées: délicieux!)

mercredi 24 juin 2009

Roulé d'Epinards à la Betterave & Fromage Frais


Roulé_3

J'avais depuis longtemps l'envie de faire un roulé aux épinards (en partant de la base de celui qui figure dans le Simplissime des éditions Demarle et que vous pourrez voir réalisé chez Dominique ICI). Pour la garniture je pensais rester classique (comme avec celui-ci CLIC) mais je me suis dis que finalement le rendu visuel serait un peu fade et tristounet, alors j'ai opté pour une préparation à base de betterave et de fromage frais, relevé d'herbes fraîches et d'une pointe d'ail. Non seulement j'ai obtenu un rose ultra flash qui je trouve s'associe plutôt bien au vert du roulé, mais en plus l'association avec les épinards est vraiment délicieuse. Le biscuit est très léger, la mousse est fine et bien fraîche, bref je suis conquise.
Une entrée fraîche, légère et un chouïa tape à l'oeil quand même...



La pâte à biscuit (il s'agit en fait d'une simple omelette parfumée aux épinards que j'ai relevée d'un peu d'ail, de paprika et saupoudrer de fromage râpé)
5 oeufs
400 g d'épinards hachés (en conserve)
1/2 c à c de paprika
1 gousse d'ail écrasée
1/2 c à c de sel
quelques tours de poivre du moulin
6 brins de ciboulette
QS emmenthal râpé

Préchauffer le four à 210°
Dans un saladier, battre les oeufs entiers en omelette à l'aide d'un fouet à main.
Ajouter les épinards préalablement égouttés. Saler, poivrer, ajouter l'ail écrasé et le paprika. Mélanger bien.
Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (ou mieux encore d'une toile de silicone, l'idéal étant d'utiliser le Flexipat), positionner un cadre rectangulaire réglable (à défaut, réaliser des bords à l'aide de papier aluminium) et couler la préparation. Saupoudrer d'emmenthal râpé.
Cuire 20 min.
Sortir du four et recouvrir d'un linge propre. Laisser tiédir et démouler délicatement. Réserver.



Pour la Garniture

150 g de betterave cuite
1 petite échalote
1 gousse d'ail
sel, poivre
1 c à c rase de paprika
1 petit bouquet de persil frisé
6 feuilles de Basilic
200 g de fromage frais (type St Moret)

Placer le tout dans le bol mixeur et mixer par impulsions jusqu'à obtention d'un mélange à peu près homogène (s'il reste des morceaux de betterave ça n'est pas grave, au contraire)
Réserver au frais 30 min.
Etaler uniformément sur le biscuit aux épinards et rouler l'ensemble délicatement en serrant bien. Réserver au frais minimum 1 heure avant de déguster détaillé en tranches de 2 cm d'épaisseur.


mardi 23 juin 2009

Tuiles rondes aux Amandes




Comme promis, voici la recette des petites tuiles rondes aux amandes qui m'ont servies à la décoration du Délice Mousseux à la Framboise que j'ai réalisé dimanche à l'occasion de la Fête des Pères.
Il s'agit en vérité de la même recette déjà plusieurs fois réalisée (ICI et LA). Très simples et ultra rapides à réalisées, elles sont bien craquantes et ont un goût bien marqué d'amande. Afin d'être sûre d'obtenir de jolies tuiles bien rondes et toutes au même format, je les ai faites cuire dans les empreintes d'un moule à mini tartelettes en silicone.



Pour environ 25 tuiles de 5 cm de Ø
Préchauffer le four à 180°
50 g de sucre
1 blanc d'oeuf
25 g de beurre fondu
30 g de farine (peut-être remplacée par de la fécule ou de la farine de riz pour les intolérants au gluten)
25 g de poudre d'amande
2 gouttes d'extrait d'amande amère
QS amandes effilées

Dans un saladier, travailler le sucre avec l'extrait d'amandes amère et les blancs d'oeufs. Ajouter le beurre fondu refroidi. Incorporer la farine et la poudre d'amandes. Mélanger bien à fond.
Répartir une petite cuillerée (pas +) de préparation dans chaque empreinte. Saupoudrer d'amandes effilées.
Cuire 6 à 8 min en surveillant la couleur. Dès que les bords prennent une jolie couleur dorée, retirer du four et laisser entièrement refroidir avant de les retirer délicatement.

Les conserver dans une boîte hermétique métallique.


lundi 22 juin 2009

Délice Mousseux à la Framboise


Délice mousseux à la framboise

Hier, 1er jour de l'été nous fêtions les Papas. Une jolie excuse pour se réunir en famille autour d'un petit repas. Pour l'occasion, j'ai eu envie de faire un entremets frais et léger mariant la framboise à la vanille et au praliné. Une association classique mais efficace. Il se compose donc d'une base de Biscuit Financier au Praliné, d'un coeur de Crème brûlée à la Vanille et d'une mousse très aérienne à la framboise.




YYY Fond Biscuit Financier praliné (pour un moule à génoise en silicone de 20 cm de Ø)
75 g de beurre fondu couleur "noisette"
75 g de sucre glace
30 g de farine (possibilité de la remplacer par de la fécule ou une farine sans gluten)
40 g de pralin en poudre (CLIC)
1 c à s de pâte de pralin (CLIC)
2 blancs à température ambiante (les sortir du réfrigérateur 1 heure avant de commencer. Les battre rapidement à la fourchette pour les fluidifier et les réserver à température ambiante.)
2 gouttes d'extrait d'amande amère (facultatif)

Préchauffer le four à 180°
Faire fondre le beurre sur feu très doux jusqu'à ce qu'il obtienne une jolie couleur noisette. Le laisser reposer quelques minutes et retirer délicatement la couche de petit lait qui s'est formée à la surface. Le laisser tiédir.
Dans un saladier, mélanger le sucre glace, les pralins et la farine. Incorporer les blancs d'oeufs. Mélanger bien à fond et ajouter alors le beurre tiédi. Mêler et ajouter éventuellement l'extrait d'amande amère.
Verser dans un moule à génoise en silicone de 20 cm de Ø et laisser cuire 20 min.
Laisser entièrement refroidir hors du four. Démouler délicatement et placer au centre d'un moule amovible à charnières de 22 cm de Ø.



YYY Coeur de Crème brûlée à la vanille (pour un moule rond de 18 cm de Ø)
2 jaunes d'oeufs
35 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
1 c à moka de vanille en poudre
10 cl de crème liquide entière

Fouetter ensemble les jaunes d'oeufs et les sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Faire chauffer à feu doux la crème entière avec la vanille en poudre. La verser en filet sans cesser de remuer sur le mélange de jaunes d'oeufs sucrés. Mélanger bien à fond et verser dans un moule à génoise en silicone à travers un tamis afin de retirer les éventuelles impuretés. Cuire 45 min à 90° (four non préchauffé). Laisser refroidir puis placer au congélateur 2 heures. Démouler et placer sur le fond Biscuit Financier.
Placer des framboises fraîches tout autour de la crème brûlée. Réserver au frais.



YYY Mousse à la Framboise
25 cl de coulis de framboise
75 g de sucre + 10 g
33 cl de crème Fleurette très froide
(l'avoir mise au réfrigérateur la veille, puis 15 min au congélateur avant de la monter en chantilly)
3 feuilles de gélatine (= 6 g)

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide. Dans une casserole, faire chauffer sur feu doux le coulis de framboises et les 75 g de sucre. Égoutter et essorer la gélatine et l’ajouter. Remuer et poursuivre quelques secondes la cuisson sans cesser de remuer afin de bien dissoudre la gélatine. Laisser tiédir (compter environ 30 min).
Monter la crème très froide en chantilly avec les 10 g de sucre pour la serrer (ne pas la battre trop fermement, elle doit former un bec souple). L’incorporer délicatement au coulis avec un fouet à main.
Couler de suite sur le biscuit financier surmonté de la crème brûlée vanillée. Placer au congélateur pour raffermir au moins 4 heures avant de le cercler et de le décorer. Réserver au réfrigérateur. Ne le sortir qu'1 heure avant du frigo avant de le déguster pour qu'il reste bien frais.







Pour la déco, j'ai réalisé un tour en Tuiles aux Amandes dont la recette fera l'objet d'un prochain post... (CLIC)


080

En attendant, je vous souhaite à tous un très Bel Été, espérant qu'il soit ensoleillé, chaud et gourmand !!!

mercredi 17 juin 2009

Le " Tout Choco ", fondant, croquant, mousseux




Une collègue de travail m'a demandé pour l'anniversaire d'une de ses amies de lui faire un gâteau au chocolat. Après m'être un peu renseigné sur les goûts de son amie, j'ai opté pour un entremets tout chocolat se composant d'une base d'un fondant (très très fondant) au chocolat extra noir, d'une fine couche de croquant au praliné et le tout recouvert d'une gourmande mousse au chocolat.



Et comme je ne pouvais pas me contenter d'un simple gâteau, j'ai eu envie d'une petite déco un peu chic et raffinée à base de macarons sur lesquels j'ai dessiné un petit coeur doré.





Comme pour mes entremets précédents pour lesquels je n'aurai pas l'occasion de découvrir la découpe (ICI et LA), j'ai réalisé une mini portion qui a ravi mon homme... J'espère que le gros aura rencontré le même succès...





Attention, cet entremets est vraiment réservé aux vrais amateurs de chocolat noir!

Pour le fondant au chocolat extra noir:
Préchauffer le four à 90°
200 g de chocolat extra noir à 75%
150 g de beurre (doux ou 1/2 sel suivant vos préférences, la mienne va vers le 1/2 sel qui donne une note toute particulière de finesse, d'originalité sans amertume et permet de révéler la saveur du chocolat)
3 oeufs entiers
125 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
50 g de farine fluide + 1 c à c de levure chimique

Faire fondre le chocolat et le beurre au micro- ondes. Le lisser à la spatule. Incorporer les sucres puis les oeufs 1 à 1 en mélangeant bien à fond. Tamiser finalement le mélange farineux. Remuer vivement pour éviter toute formation de grumeaux.
Verser dans un moule en silicone rond de 20 cm de Ø.
Glisser au four et laisser cuire 1 heure. Au terme de la cuisson, le gâteau n'a pas formé de croûte.
Retirer du four, laisser refroidir et réserver 1 heure au frais pour le raffermir.
Le démouler et le placer au centre d'un moule à chanière de 22 cm de Ø.

Pour le croquant au praliné:
150 g de Pralinoise®
80 g de chocolat noir à dessert
20 g de pâte de pralin (CLIC)
20 g de beurre
60 g de feuilletine (à défaut des Gavottes® réduitent en miettes)
Faire fondre les chocolats au bain- marie avec le beurre. Lisser à la spatule et incorporer les crêpes dentelles réduites en miettes et le pralin. Mélanger bien à fond et étaler le mélange en une fine couche sur le fondant au chocolat. Réserver au frais 1 heure pour raffermir et le temps de préparer la mousse.

Pour la mousse gourmande au chocolat:
200 g de chocolat noir à dessert (55%)
2 c à s de crème liquide
3 oeufs
2 feuilles de gélatine (4 g)
10 g de sucre et 1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
25 cl de crème fleurette très froide
Faire fondre le chocolat au bain- marie avec la crème liquide. Faire fondre la gélatine dans l’eau froide. Pendant ce temps, monter les blancs en neige ferme en leur incorporant les sucres et la pincée de sel. Lisser le chocolat à la spatule. Une fois ramollie, essorer la gélatine dans du papier absorbant, et l'ajouter au chocolat fondu. Remuer vivement au fouet à main pour éviter la formation de grumeaux. Ajouter les jaunes d’œufs et remuer de suite. Mélanger bien à fond et incorporer très délicatement les blancs en neige.
Monter la crème en chantilly et l'ajouter délicatement à la préparation. Couler sur le feuilleté croquant, lisser et placer au frais jusqu'à ce que la mousse soit bien prise.

Décercler délicatement et décorer.
J'ai opté pour des paillettes d'or et des pépites de nougatine.
Pour la recette des Macarons, je vous renvoie aux posts précédents:


Le réserver au réfrigérateur et le sortir à température ambiante 1 heure la dégustation.

lundi 15 juin 2009

Pain Cocotte à l'épeautre & graines




Le 1er qui dit que je suis devenue accros à ce pain.... et ben il aura tout à fait raison! Je le fais le et refais en changement simplement le mélange de farine. Là, il se compose de farine d'épeautre, de farine multicéréales, de farine blanche et de quelques graines pour apporter à la fois un peu plus de saveur mais aussi un peu de croustillant sous la dent. Le mélange est délicieux et donne un pain au goût bien prononcé comme je les aime. La croûte est épaisse et très croustillante, la mie est un peu plus dense que la dernière fois mais est tout de même très moelleuse et reste assez aérée à mon goût.





Je ne vous donne que la liste et les proportions des ingrédients. Pour le processus de fabrication, il reste le même que ICI ou LA. Comme j'ai investie dans une cocotte au format supérieur à celle que j'avais déjà (2,5 l), j'ai pu cette fois- ci réaliser un gros pain d'un joli poids d'1 kg 350! j'espère que ce coup là il nous fera un peu plus longtemps que 2 jours!





200 g de levain maison
440 g d’eau du robinet à t° ambiante
120 de farine d’épeautre (pour plus de renseignements sur cette farine, je vous renvoie
ICI)
120 g de farine
multicéréales
360 g de farine blanche type 65
10 g de sel
2 c à s d’un mélange de graines (lin, sésame, tournesol, soja)



vendredi 12 juin 2009

Salade Fraîcheur, blé, lentilles vertes & légumes verts croquants




Hop, encore une petite "salade" fraîcheur comme je les affectionne tant! Simples, rapides et bien équilibrées, je pars toujours du même assaisonnement et m'amuse à changer la céréale (boulgour petit, boulgour gros ou quinoa) à laquelle j'associe une lentille, "corail" ou verte et quelques petits légumes. Cette fois-ci j'ai voulu rester dans la thématique du vert: courgette, poivron et petits pois, auxquels s'ajoutent quelques brins de ciboulette et un peu de basilic frais. Côté céréale j'ai voulu tester avec du blé, j'avais un paquet de Ebly® qui traînait depuis quelques temps dans le placard et que j'avais comme qui dirait complètement oublié...
Cette petite salade est très agréable, bien fraîche, très parfumée et croquante, je crois bien l'une de mes favorites.



150 g de blé Ebly®
100 g de lentilles vertes
100 g de petits pois congelés
1/2 c à c de sel
quelques tours de poivre du moulin & 1/2 c à c de poivre du Sichuan réduit en poudre au mortier 1 petite échalote finement émincée
1/2 c à c de cumin
1/2 c à c de coriandre en poudre
1/2 c à c de curry
2 c à s de jus de citron
2 c à s de Basilic frais très finement ciselé

6 brins de ciboulette
1/2 poivron vert coupé en petits dés
1/2 courgette coupée en petits dés




Verser le blé dans une grande casserole et recouvrir entièrement d'eau. Porter à ébullition et laisser cuire 15 min. Égoutter et réserver.
Faire bouillir une casserole d'eau et y verser les lentilles vertes. Laisser cuire 5 min et ajouter les petits pois. Poursuivre la cuisson 10 min. Égoutter et réserver.
Dans un Tupperware®, verser les dés de courgette et de poivron, ajouter la ciboulette et le basilic ciselés, l'échalote finement émincée, les épices, le sel et les poivres. Ajouter le blé, les lentilles et les petits pois. Mélanger et ajouter finalement le filet de citron. Mélanger, fermer hermétiquement et réserver au réfrigérateur 2 heures minimum.
Déguster très frais, assaisonné d'une vinaigrette légère.


jeudi 11 juin 2009

Petits Cakes Tutti Frutti




Il est de ces recettes qui restent des valeurs sûres et que je prends toujours autant plaisir à réaliser en déclinant les garnitures en fonction des saisons ou de mes envies du moment.

J'ai reçu pour Noël un colis gourmand dans lequel se trouvait parmi les chocolats, terrines et autres confits, 2 jolis bocaux d'une farandole de fruits au sirop vanillé composé de pruneaux, abricots, raisins blonds et bigarreaux. Et il se trouve que je suis retombée par hasard sur ces bocaux et que j'ai eu envie de les utiliser. Accompagnés de quelques pistaches, cranberries et d'une macédoine de fruits confits, ils m'ont servi à faire des petits cakes pour lesquels j'utilise toujours la même recette et ce que je fasse un grand cake ou une multitude petites caissettes.

Après cuisson, j'ai eu envie de légèrement les imbiber avec l'excédent du sirop de la macération des fruits, ce qui a eu pour effet de les rendre encore plus moelleux et fondants et de renforcer un mélange de saveurs déjà très harmonieux. La note croquante apportée par les pistaches est très agréable!





Le mieux, est de sortir tous les ingrédients à l'avance afin qu'ils soient tous à t° ambiante.

20 g de beurre doux & 20 g de beurre 1/2 sel fondus
35 g de sucre fin
35 g de cassonade
1 sachet de sucre vanillé
1oeuf
85 g de farine fluide
1/2 c à c de levure chimique
fruits confits, cranberries séchées, pistaches émondées non salées concassées

Préchauffer le four à 180°
Dans une terrine, mélanger les beurres fondus avec les sucres. Travailler bien à fond et incorporer l'oeuf entier. Verser au tamis la farine et la levure chimique. Mélanger sans trop travailler pour éviter d'alourdir la pâte et de la rendre élastique. Ajouter la garniture.Verser dans des caissettes en silicone ou en papier et laisser reposer 30 min au frais pour que le beurre se raffermisse.
Cuire 20 min.




mardi 9 juin 2009

Cake Petits Pois/Noisettes




J'ai eu très envie de petits pois... ça me prend des fois comme ça, une envie subite d'un truc et qui ne me lâche pas tant que je ne l'ai pas assouvie! Oh, je vous rassure je suis toujours très raisonnable dans mes envie, je ne suis pas de celles qui ont des envies de diamants et autres bijoux, de voyages à l'autre bout du monde (quoique...) ou de choses complètement inaccessibles, ce qui est plutôt heureux pour moi car comme ça je comble toujours mes envies et ne ressens donc aucune frustration! Heureux aussi pour moi, mes envies s'orientent généralement vers des choses assez légères, des choux de Bruxelles, des fonds d'artichauts, des coeurs de palmiers ou du salsifis, du caviar d'aubergines, des poivrons marinés, une fondue de poireaux ou une énorme tranche de pastèque bien fraîche et très juteuse... Donc aujourd'hui c'était le tour des petits pois. Ça n'est pas vraiment un légume que j'ai trop l'habitude de cuisiner et je dois même avouer n'en avoir jamais acheté des frais, je les prends parfois surgelés mais me contente généralement de ceux en conserves... oui je sais c'est mal, boooouuuu! mais moi je les trouve plutôt bons ces petits pois en conserve alors je m'en contente.
Me voilà donc à la recherche de la fameuse boîte que je fini par extraire parce qu' évidemment, elle était la dernière bien cachée tout au fond du placard... et oui sinon c'est moins drôle!) et bien sûr cette fameuse boîte est du format familial, bref de quoi manger du petits pois pendant 3 jours au moins et donc de quoi me faire passer résolument mon envie et ce pour un bout de temps!




Après avoir dégusté mes petits pois, je me retrouvais donc avec plus des 3/4 de la boîte pleine, et comme je n'avais pas encore réfléchi à ce que j'allais cuisiner pour le repas du soir, je me suis dis qu'un cake serait une bonne idée. Et comme j'ai toujours trouvé aux petits pois une légère saveur de noisettes j'ai donc choisi de le préparer avec de l'huile et de la poudre de noisettes, leur présence est subtil et très agréable et se marie vraiment bien à celle des petits pois. Un cake très fondant qui change. Mes envies me conduisent souvent à faire des choses auxquelles je n'aurai peut-être pas pensé avant...



Préchauffer le four à 180°

Dans un saladier, mélanger
10 cl d’huile de noisettes
10 cl d’eau tiède (pour + de goût, on peut mettre un vin blanc sec ou encore du jus de la boîte de conserve de petits pois)
3 œufs entiers
1 c à c de moutarde forte
1 gousse d'ail écrasée
1 c à s de basilic finement ciselé
Incorporer au tamis 200 g de farine complète et 1 sachet de levure chimique
Ajouter 50 g de poudre de noisettes et 50 d’emmenthal râpé.
Saler et poivrer.
200 g de petits pois égouttés
Verser dans un moule à cake en silicone.
Cuire 40 min à 180°
Démouler dès la sortie du four et laisser reposer quelques minutes sur une grille pour évacuer la vapeur d'eau. Déguster tiède ou refroidi.


dimanche 7 juin 2009

Amuses Bouches au Chèvre & Noisettes






Une recette directement inspirée de celle de chez Demarle (CLIC) que j'avais zieuté depuis longtemps déjà et que j'ai un chouïa modifiée puisque j'ai préféré les noisettes aux noix et le paprika au cumin. En vérité c'est plutôt la présentation que la recette en elle- même qui m'avait tapée dans l'oeil. J'attendais donc impatiemment de pouvoir utiliser mon tout nouveau moule aux jolies formes de mini charlottes. Avec les petits Digestives Biscuits que je venais juste de réaliser, j'ai eu envie de préparer enfin ces petites bouchées très chic idéales pour un apéritif. Oui, effectivement, bien que sucrés, mais seulement légèrement, ces petits biscuits très croustillants s'associent très bien avec le fromage.
Le contraste entre le biscuit bien croustillant et la légèreté de la mousse au chèvre est très agréable en bouche, le mélange sucré/salé est très subtil et la chèvre se marie très bien à la douce saveur de la noisette.
Délicieux ces petits amuses bouches et en plus la présentation est vraiment raffinée, j'adore!



moule utilisé FLEXIPAN® 30 Mini-Charlottes

Pour 30 amuses-bouches
Pour la mousse au chèvre et noisettes
2 c à s de poudre de noisettes
120 g de fromage de chèvre frais à tartiner
4 g de gélatine (2 feuilles)
12 cl de crème liquide entière
1 pincée de sel
poivre du moulin
1 c à c de paprika en poudre

Dans un saladier, mélanger la poudre de noisettes avec le fromage de chèvre. Assaisonner.
Réhydratez la gélatine 5 min dans de l'eau très froide. L'essorer et la faire fondre 5 s au micro- ondes. L'ajouter au mélange chèvre/noisettes et remuer vivement.
Fouetter la crème liquide et l'incorporer délicatement au mélange.
Garnir les empreintes, lisser et réserver au congélateur 1 heure environ avant de démouler.

Pour les Digestives Biscuits je vous renvoie à la recette ICI


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...