vendredi 31 juillet 2009

Taboulé aux 2 quinoas & 3 poivrons




Je suis un brin monomaniaque! Quand j'aime quelque chose, j'ai tendance à la faire et la refaire, mais toujours en la déclinant de toutes les façons. Rien d'étonnant donc à ce que je vous propose encore aujourd'hui une recette de Taboulé! Et le pire c'est que je ne me lasse pas, alors on est pas à l'abri d'une prochaine déclinaison!
Pour cette fois-ci, j'ai eu envie de réutiliser les petites graines de quinoa rouge dit "sauvage" que j'ai tester pour la première fois il y a quelques jours (CLIC) en lui associant le quinoa blanc plus connu, pour faire un jeu de couleur. Et toujours dans cette idée de créer une assiette bien colorée, j'ai pensé qu'une variation autour du poivron: rouge, jaune et vert ferait au final un harmonieux mariage. Le tout relevé de quelques épices et d'un mélange d'herbes fraîches, et hop, voilà une entrée légère, rafraîchissante et très colorée qui donne envie d'être déguster au grand air à l'ombre d'un parasol !!! C'est bon les vacances quand même!



Dans un grand saladier, verser 100 g de graines de Quinoa rouge et 100 g de Quinoa blanc et bien les laver sous l'eau claire jusqu'à ce qu'elles ne moussent plus, cela permet de retirer l' amertume due à la saponine qui les recouvre. Les verser dans 2 volumes d'eau bouillante légèrement salée. Cuire à feu moyen jusqu'à l'apparition du petit germe blanc soit environ au bout de 15 min (la cuisson est parfaite quand le germe blanc fait une spirale à l'extérieur de la graine). Retirer du feu, et laisser tiédir 10 min. Égoutter, rincer et verser dans un grand Tupperware®.
Ajouter:
1/2 c à c de sel
quelques tours de poivre du moulin
2 petites échalotes très finement émincées
1 petite gousse d'ail écrasée
1 c à c de paprika doux
1 c à c de coriandre en poudre
2 c à s de jus de citron
1 petit bouquet de Persil plat très finement ciselé
2 petites feuilles de Menthe
1 dizaine de feuilles de Basilic
1 poivron rouge, 1 poivron vert, 1 poivron jaune coupés en petits dés
Remuer, fermer et placer au frais 2 heures minimum.
Déguster bien frais juste arrosé d'un mince filet d'huile d'olive.



Au goût, il n'y a pas de différence entre le quinoa rouge et le blanc: toujours ce léger goût de noisette et ce toujours petit croquant agréable sous la dent.
Le quinoa rouge ressemble à de fines perles de couleur rouge sombre (à noter que les graines de quinoa rouge sont légèrement plus petites que celles du quinoa blanc). Cette graine ancienne est cultivée depuis plus de 5000 ans par les Incas et leurs descendants et était d'ailleurs autrefois nommé "riz des Incas".



Particulièrement riche en principes nutritifs, plus protéiné que n'importe quel autre grain, le quinoa contient tous les acides aminés essentiels et possède majoritairement des acides gras insaturés. Sa valeur alimentaire, hautement nutritive, est comparable à celle du lait. La Quinoa convient à tous et particulièrement aux intolérants au gluten et aux végétariens car il leur apporte tous les acides aminés essentiels.
Le mode de préparation ne diffère pas de celui du quinoa blanc: laver la quantité désirée à grande eau et en plus fois après l'avoir faite tremper 30 min dans l'eau bien fraîche pour retirer l'amertume de la graine et égoutter, mettre dans une casserole avec 2 fois son volume d'eau, porter à ébullition, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 10 à 15 min. Saler. La cuisson est parfaite quand le germe blanc fait une spirale à l'extérieur de la graine. A noter que toutefois les graines resteront quand même un peu croquantes même après cuisson.
Il est également possible de brunir la graine dans une poêle pendant 5 min avant de la cuire pour lui donner un goût de grillé.
(SOURCE:
alterafrica.com)
Pour plus de renseignements et tout savoir sur le quinoa c'est par ICI



D'autres variations de Taboulés:
Salade fraîcheur, blé, lentilles vertes & légumes croquants
Taboulé aux légumes du soleil
Taboulé Boulgour & Lentilles Corailles
Taboulé Boulgour gros & Lentilles vertes
Taboulé Quinoa & Lentilles Corailles aux Petits Légumes
Taboulé au Quinoa rouge & Lentillons, poivron & piment rouges

mercredi 29 juillet 2009

Muffins Violets - Sirop de Violette, Myrtilles Sauvages & Graines de Pavot






Le thème du nouveau Muffins Monday qui en est déjà à sa 16ème édition, à été dévoilé. Griottes, du très coloré blog Palette culinaire, a (et il n'aurait pas pu en être autrement) à l'image de son blog tout en couleur, choisi de nous faire plancher autour des couleurs de l'Arc en ciel. A nous donc de réaliser des Muffins monochromes! Ils pourront au choix être rouges, oranges, jaunes, verts, bleus, indigos et violets ou même noirs ou blancs, colorés de manière naturelle ou artificielle peut importe puisque l'important est de respecter cette seule et unique règle: une seule couleur par muffins est autorisée!

A la lecture de ce thème, je l'ai trouvé tellement génial que j'ai eu de suite envie de me mettre à l'oeuvre. J'ai ouvert et retourné les placards dans tous les sens à la recherche de l'IDEE, puisque je savais déjà que je ne voulais pas tomber dans la facilitée avec du vert (courgette/ brocoli...) ou du rouge (tomate). D'emblée j'ai eu une attirance pour le violet, et tant qu'à faire, autant associer le goût à la couleur et donc parfumer mes muffins avec ce parfum si subtile et délicat qu'est celui de la violette. Pour briser justement ce côté "doucereux" j'ai eu envie d'apporter une note d'acidité avec de petites myrtilles sauvages qui par chance se trouvaient encore au fond du congélateur! et parce que je n'aurais pas pu me contenter de ça, j'ai également ajouté quelques petites graines de pavot parce que je raffole de leur petit côté croustillant sous la dent!



Et je dois avouer que je suis enchantée par ces Muffins. Ils sont très moelleux et presque fondants, bien parfumés et mêlent avec équilibre à la fois douceur, acidité, légèreté et croustillant. Je remercie donc griottes pour ce sympathique thème sans qui je n'aurais peut-être jamais eu l'idée de réaliser ces Muffins.



Proportions pour 6 beaux Muffins
Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, mélanger 30 g de beurre fondu, 12 cl de lait, 30 g de sirop de violette, 4 gouttes de colorant alimentaire bleu, 4 gouttes de colorant alimentaire rouge. Mélanger et ajouter 1 oeuf. Incorporer 1 sachet de sucre vanillé et 30 g de cassonade. Mélanger vivement et tamiser 125 g de farine fluide et 1/2 sachet de levure chimique. Remuer bien à fond et ajouter 1 c à s de graines de pavot et 150 g myrtilles sauvages (si possible fraîches, mais congelées marchent tout aussi bien, la preuve!).
Verser dans les empreintes d'un moule à muffins en silicone ou à défaut dans des moules en papier. Saupoudrer d'1 pincée de graines de pavot.
Cuire 30 min
Retirer du four et laisser tiédir avant de démouler.
Conserver dans une boîte hermétique bien fermée et les laisser reposer 24h avant de les déguster.


lundi 27 juillet 2009

Retour de cuillette & son abondance de plaisirs sucrés


Nouveau dossier

Hier après-midi, nous sommes passés chez les parents de mon homme pour arroser et ramasser quelques fruits et légumes en leur absence.
A peine étions nous arrivés, que leur voisine venait nous proposer des prunes et des pêches de leur jardin, le genre de proposition qu'il est impossible de refuser! Et c'est comme ça que quelques minutes après je la vois arriver avec son mari, tous les deux les bras chargés de 2 énormes cagettes remplies à ras bord de magnifiques petites prunes et pêches jaunes! (Ce qui m'a immédiatement fait regretter d'être passé faire les courses quelques heures auparavant et d'avoir acheter justement quelques pêches!)
Quel bonheur de voir tous ces beaux fruits, sains, NON TRAITES, à l'odeur et au goût incomparables. Il y en avait tellement sur l'arbre que le pauvre est à deux doigts de se rompre!


044

En dehors de ça, nous avons ramassés quelques mirabelles qui étaient tombées de l'arbre suite aux fortes rafales de vent que nous avons connus ces derniers jours et qu'il était hors de question que je laisse pourrir puisqu'elles n'étaient pas du tout abîmées. Celles encore sur l'arbre seront mûres à point d'ici à quelques jours si le temps consent à rester ensoleillé! J'ai cueilli quelques cassis et mon homme a coupé de belles branches de rhubarbe. Bref, de quoi cuisiner et faire des réserves pour quelque temps! Je savais déjà qu'avec la rhubarbe j'allais faire ma compote habituelle (ICI) en lui ajoutant cependant cette fois- ci quelques pêches pour l'adoucir un peu et casser l'acidité sans avoir besoin de rajouter de sucre. Avec les mirabelles, j'avais envie d'adapter ma recette de clafoutis amandin sans lactose ni gluten (ICI) et qui avait remporté un franc succès (et notamment parmi d'autres blogs...), et le donner à mes parents. Mais comme je voulais quand même nous faire un petit quelque chose à tous les deux à base de ces fameuses mirabelles j'ai pensé au gratin. Simple, rapide et succès à coup sûr.
Et finalement, avec les prunes j'ai pensé à de petites tartelettes, que je pourrai faire en nombre et conserver au congélateur, idéal en cas d'invitation de dernier moment!
Arrivés à la maison, nous avons trié, lavé, coupé, dénoyauté... et j'ai enfin pu me mettre au boulot. J'ai mis de côté les plus belles pêches et prunes, garder quelques mirabelles à manger à la main, lavé les cassis et fait mes sacs pour les mettre au congélateur, parce que c'est quand même bien agréable de pouvoir trouver en plein coeur de l'hiver quelques fruits gorgés de soleil quand les seuls que l'on trouve sur les étales se limitent aux oranges, pommes et poires!Aujourd'hui, je ne vous propose donc pas 1 ni 2 recettes, mais 4 recettes! et si tout ça m'a demandé pas mal de temps, je vous garanti que ça en valait vraiment la peine. Le problème c'est qu'on doit y retourner la semaine prochaine pour arroser de nouveau et que je n'ai plus du tout de place dans le congélateur... va falloir que je trouve une idée d'ici là!


Compote de Rhubarbe et Pêches jaunes



Éplucher 20 belles tiges de rhubarbe en ôtant leurs extrémités et en les effilant, puis les détailler en tronçons de 5 cm environ. Les placer dans une grande casserole.
Laver, couper en 2 et dénoyauter 2 kgs de pêches jaunes (inutile de les éplucher). Les ajouter à la rhubarbe. Ajouter un tout petit fond d'eau (6 cl suffisent), couvrir et placer sur feu doux. Laisser fondre pendant 20 min. Remuer et ajouter 1 c à moka de vanille en poudre et 4 g d'agar- agar (pour donner de la tenue et absorber le surplus d'humidité). Remuer quelques minutes et poursuivre la cuisson encore 30 min à découvert.
Laisser refroidir hors du feu et verser dans des bocaux en verre tête en bas pour prolonger un peu la conservation. Les ranger au réfrigérateur.






Gratin de mirabelles



Ce dessert peut être adapté à toutes les saisons: fraises ou cerises au printemps (CLIC), pêches, prunes ou abricots en été et pommes ou poires en hiver!

Proportions pour 1 kg de mirabelles (lavées, dénoyautées et coupées en 2)
Répartir les mirabelles au fond d'un plat à gratin (à bords hauts) ou dans des petits ramequins individuels.
Dans un saladier, battre en omelette 2 oeufs entiers. Ajouter 100 g de sucre, 1 c à moka de vanille en poudre, 1 yaourt nature (j'ai utilisé 1 sojasun® = 100 g) et 120 g de poudre d'amandes (+ éventuellement 2 gouttes d'extrait d'amande amère).
Verser la préparation sur les fruits.
Cuire à 180° pendant 35 min.
Laisser tiédir avant de servir, seul ou accompagné d'un boule de glace vanille par exemple.





Clafoutis amandin aux mirabelles, sans lactose ni gluten



Préchauffer le four à 180°
Dénoyauter 2 kgs de mirabelles bien mûres.
Dans un saladier, casser 3 œufs entiers. Ajouter 170 g de sucre fin et 1 sachet de sucre vanillé. Battre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporer alors 10 cl d’huile sans cesser de remuer. Verser 1 pot de yaourt au soja (type Sojasun®, soit 100 g) et quelques gouttes d'extrait d'amande amère. Ajouter 90 g de poudre d'amande, 105 g de fécule de pomme de terre et ½ sachet de poudre à lever (sans gluten ni phosphate, maison CLIC) et remuer vivement.
Verser quelques cuillerées de préparation au fond d’un grand moule rectangulaire anti-adhésif, déposer la moitié des mirabelles et recouvrir entièrement du restant de la préparation. Rajouter les mirabelles restante et enfourner pour 1 heure. Laisser entièrement refroidir avant de démouler délicatement.





Tartelettes amandines aux Prunes & à la compote Pêches/Rhubarbe



Pâte brisée
Dans un saladier, mélanger 250 g de farine, 75 g de poudre d'amande, 75 g de sucre semoule, 1/2 c à moka de vanille en poudre, 2 gouttes d'extrait d'amande amère. Ajouter 125 g de beurre ramolli. Travailler l'ensemble du bout des doigts pour obtenir un mélange sableux. Ajouter 10 c à s d'eau glacée et pétrir rapidement jusqu'à obtention d'un mélange homogène. Étaler de suite dans des petits moules à tartelettes individuels en silicone si possible. Piquer le fond avec les dents d'une fourchette et réserver au frais 15 min.





Préchauffer le four à 180°
Tapisser les fonds de pâte d' 1 c à s de macarons réduits en poudre (ICI, à défaut, de la poudre d'amande ou mieux de pralin) qui jouera le rôle d'absorbeur d'humidité. Recouvrir d' 1 grosse c à s de compote Rhubarbe/Pêches (à défaut une confiture de votre choix), et disposer des prunes couper en 2 sur toute la surface. Saupoudrer d'1 pincée de cassonade, de pépites de nougatines et d'amandes effilées.
Cuire 40 min au bas du four.
Laisser tiédir avant de démouler.
Déguster tiède ou froid, nature ou accompagné d'une boule de glace à la vanille.




dimanche 26 juillet 2009

Taboulé au Quinoa rouge & Lentillons

Taboulé au Quinoa rouge & Lentillons_02

Ça faisait quelques temps que je ne vous avais pas proposé un petit taboulé comme je les aime tant: bien équilibré, un peu relevé et très coloré.
La dernière fois, j'ai voulu jouer sur les tons de verts en mariant aux petits légumes croquants des lentilles vertes; cette fois- ci, j'ai voulu rester dans cette idée en changeant juste la thématique de couleur: j'ai donc utilisé du quinoa rouge dit "sauvage" (que j’ai acheté l'autre jour en magasin BIO et qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps déjà et que je n'avais pas encore eu l'occasion de goûter ), des lentillons à la jolie couleur un peu brique, du poivron et du piment rouge, et le tout généreusement saupoudré de paprika.
A l’ouverture du paquet de quinoa, j’ai noté que les graines étaient plus petites que celles du quinoa que tout le monde connais, mais niveau goût, il n'y a finalement pas vraiment de différence avec le quinoa basique : toujours ce petit goût léger de noisette et un petit craquant agréable sous la dent. Au final, ça change du quinoa habituel et ça m'aura permis de créer un plat monochromatique...

Dans un grand saladier, verser 100 g de graines de Quinoa rouge et bien les laver sous l'eau claire jusqu'à ce qu'elles ne moussent plus, cela permet de retirer l' amertume due à la saponine qui les recouvre. Les verser dans 2 volumes d'eau bouillante légèrement salée. Cuire à feu moyen jusqu'à l'apparition du petit germe blanc soit environ au bout de 15 min (la cuisson est parfaite quand le germe blanc fait une spirale à l'extérieur de la graine). Retirer du feu, ajouter 100 g de lentillons, mélanger et laisser gonfler 10 min.
Verser dans un grand Tupperware®, mélanger et ajouter:
1/2 c à c de sel
quelques tours de poivre du moulin
1 petit oignon finement émincé
1 c à c de paprika doux
2 c à s de jus de citron
2 c à s de persil plat
très finement ciselé
1 poivron rouge coupé en petits dés
1 petit piment rouge coupée en petits dés
Remuer, fermer et placer au frais 2 heures minimum.
Déguster bien frais juste arrosé d'un mince filet d'huile d'olive.

BON A SAVOIR:

Le quinoa contient tous les acides aminés essentiels (pas de déficience en lysine) et possède majoritairement des acides gras insaturés. Sa valeur alimentaire, hautement nutritive, est comparable à celle du lait. De plus, convient à tous et particulièrement aux intolérants au gluten et aux végétariens car il leur apporte tous les acides aminés essentiels.

Le Lentillon a une taille plus petite que sa cousine la lentille verte et sa peau, très fine, lui confère une saveur fondante. Ses principales qualités sont : Un temps de cuisson court (20 minutes suffisent) aucun trempage préalable nécessaire, une excellente tenue à la cuisson, plus une saveur douce et un goût très fin.

samedi 25 juillet 2009

Cakes aux Herbes: Persil, Basilic et Ciboulette

 


J'ai fait quelques plantations de plantes aromatiques et je suis plutôt étonnée de voir que ça a poussé! ce qui relève vraiment de l'exploit car je suis plutôt du genre à faire crever toutes les plantes qui croisent mon chemin, je crois même qu'une mauvaise herbe pourrait trépasser à mon contact, c'est vous dire si je n'ai pas du tout la main verte, j'aurai même tendance à oublier d'arroser les fleurs quand on m'en offre (ceci explique peut-être cela ...)! Donc je crois vraiment pouvoir parler d'exploit!
Alors pas peu fière de ce résulat, j'ai eu envie de préparer des petits cakes à déguster à l'apéro, avec un petit verre bien installé dans un transat au soleil tout en contemplant le fruit de mes efforts!





Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, verser 10 cl de vin blanc et 10 cl d'huile d'olive. Ajouter 3 oeufs entiers et 1 c à s de moutarde. Mélanger. Saler et poivrer. Ajouter 200 g de farine multicéréales et 1 sachet de levure chimique. Fouetter vivement pour bien amalgamer. Ajouter 100 g d'emmenthal râpé, 1 bouquet de Basilic frais, 1 bouquet de Ciboulette fraîche et 1 bouquet de Persil frais. Assaisonner avec 1 c à moka de coriandre en poudre, 1 c à moka de noix de muscade, 1 oignon finement émincé et 1 gousse d'ail écrasée.
Mélanger bien à fond et verser dans les empreintes d'un moule en silicone ou à défaut dans des caissettes en papier. Placer au four et laisser cuire 40 min environ.




mercredi 22 juillet 2009

Financiers au Thé Matcha




En faisant un peu de rangement je suis tombée sur un petit restant de Thé Matcha. J'avais depuis longtemps envie de tester la recette des financiers à la saveur si particulière de ce thé très vert en poudre très fine dont j'apprécie particulièrement la subtile amertume.





Le délicieux parfum tonique et puissant du thé matcha s'associe à merveille à la saveur délicate de l'amande dans ces petits financiers terriblement fondants.



Préchauffer le four à 150°
Faire fondre 100 g de beurre doux ou ½ sel ou un mélange des 2 à part égale (il doit obtenir une couleur noisette) et le laisser refroidir.
Dans un saladier, mélanger 150 g de sucre glace, 1 sachet de sucre vanillé, 50 g de farine, 50 g de poudre d’amandes et 2 c à c rase de Thé Matcha. Délayer avec 4 blancs d’œufs battus rapidement à la fourchette. Incorporer le beurre fondu refroidi ( = si nécessaire, le verser au travers d’une passoire pour enlever les impuretés). Verser la préparation dans des petits moules individuels rectangulaires en silicone à mi- hauteur.
Cuire 20 min en surveillant bien la couleur. Faire refroidir 5 min avant de démouler.
Respecter bien le temps de cuisson pour qu’ils restent moelleux et fondants.


lundi 20 juillet 2009

Roulé aux Fromages, Tomate, Herbes Fraîches & Poivron rouge



J'ai voulu refaire cette recette que j'avais déjà testée et que j'avais vraiment beaucoup appréciée en modifiant juste un peu la garniture pour changer. Comme à mon habitude, avant de me lancer, j'avais préparé tous les ingrédients et ustensiles dont j'allais avoir besoin, mais voilà, je ne sais pas ce que j'ai troufouillé, mais au lieu des 12 ml d'eau nécessaire à la réalisation du biscuit, j'ai mis 12 cl, soit 10 fois plus quand même!!! Et bien cette trouffouillade bien involontaire c'est avérée être au final une bien bonne chose car le biscuit était fantastique! beaucoup plus léger et aérien, très fondant en bouche, bref une vraie réussite! La garniture de cette version ci me plaît davantage également. L'ajout du poivron mariné apporte un vrai plus et se mari très bien au fromage de chèvre frais qui n'était également pas présent dans la version précédente.
Très frais et vraiment léger, ce roulé est parfait pour une entrée fraîche et légère.


Pour le Biscuit
3 œufs
12 ml d’eau
15 g de beurre
1 c à s de concentré de tomate
1 c à c de paprika
1 c à c de sel
Poivre du moulin
50 g de fécule de pomme de terre (à défaut de la Maïzena®)
25 g de farine
1 sachet de levure chimique
10 brins de ciboulette fraîche ciselés
50 g d’emmenthal râpé

Préchauffer le four à 180°
Séparer les jaunes des blancs d'oeufs. Faire chauffer l'eau 1 minute au micro- ondes. Faire fondre le beurre sur feu doux et le réserver. Dans un saladier, fouetter au batteur électrique les jaunes d'oeufs avec l'eau bouillante jusqu'à ce que le mélange double de volume et mousse. Ajouter le beurre fondu, le concentré de tomate et l'assaisonnement. Mélanger au fouet à main. Incorporer la fécule, la farine et la levure. Mélanger bien à fond pour bien amalgamer et éviter la formation de grumeaux. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel pour les serrer et les ajouter à la préparation précédente délicatement pour ne pas les casser.
Recouvrir la plaque à pâtisserie d'une feuille de papier sulfurisé et y couler la pâte en forme de rectangle à 3 cm des bords. Saupoudrer la surface avec l'emmenthal râpé et la ciboulette fraîche finement ciselée.
Glisser au four et laisser cuire 6 min. Le biscuit doit resté souple et ne pas avoir coloré. Retirer du four et rouler de suite avec le papier sulfurisé en serrant bien. Recouvrir d'un torchon propre et laisser reposer quelques minutes.



Pour la Garniture
150 g de Fromage frais type St Moret
50 g de chèvre frais type Petit Billy
6 feuilles de Basilic frais
1 gousse d'ail
1 c à c de sel
Poivre du moulin
50 g de poivrons rouges en conserve


Dans un bol mixeur, verser les fromages, les feuilles de basilic frais et assaisonner. Ajouter la gousse d'ail et les poivrons marinés. Mixer par pulsions jusqu'à obtention d'une préparation bien lisse. Réserver au frais 15 min.

Montage
Dérouler le biscuit délicatement et étaler sur toute la surface la garniture. Rouler le tout en serrant bien tout en décollant le biscuit du papier et l'emballer dans un film alimentaire. Réserver au frais pour 1 heure minimum.


vendredi 17 juillet 2009

Diamants aux cerises séchées




Il y a quelques temps de cela, j'ai eu le plaisir d'organiser la 29ème édition du KIKI. J'avais choisi pour thème les Diamants et parmis les nombreuses participations reçues j'avais noté celle-ci. J'attendais le moment idéal pour pouvoir les réaliser à mon tours et puis le temps des cerises est arrivé et avec lui mon envie d'étrainer de nouveau mon super deshydrateur (dont je vous avais déjà fait l'éloge ICI).
Ces petits Diamants sont délicieux: le côté sucré du sablé est juste équilibré par la touche acidulée qu'apporte les cerises séchées: à refaire sans faute!





95 g de farine
90 g de beurre mou
65 g de sucre glace
55 g de poudre d'amande
1 pincée de sel
1/2 c à moka de vanille en poudre
50 g de cerises séchées (faites maison ou du commerce: on en trouve facilement en magasin BIO)
1 jaune d'oeuf
1 blanc d'oeuf
sucre cristal
pistaches très finement concassées

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre glace, la poudre d'amande, la pincée de sel et la vanille en poudre. Ajouter le beurre mou coupé en dés et travailler le mélange en le sablant du bout des doigts. Ajouter les cerises séchées et le jaune d'oeuf. Travailler rapidement pour bien amalgamer et réserver au frais 1 heure pour faire raffermir un peu. Former un boudin et le badigeonner de blanc d'oeuf à l'aide d'un pinceau puis le rouler dans un mélange sucre cristal/ pistaches concassées. Réserver de nouveau 30 min au frais bien emballé dans un papier aluminium.
Préchauffer le four à 180°
Détailler en tranches et laisser cuire 30 min.
Laisser entièrement refroidir avant de conserver dans une boîte hermétique.





mercredi 15 juillet 2009

Gâteau de carotte & Pomme de Terre au chèvre frais, Zestes d'Orange & Cumin




Voilà une recette bidouillée à la va-vite et qui m'a enchantée. J'avais envie de préparer une entrée à base de carottes, une sorte de gâteau/flan. Je ne savais pas trop encore où j'allais quand j'ai commencé à les éplucher et à les couper en lamelles. Dans ma lancée, j'ai eu envie d'ajouter quelques pommes de terre pour donner un peu plus de corps et de tenue. Et puis comme il me restait un peu de fromage de chèvre frais, je me suis dit que pourquoi pas, je savais que son goût n'était pas fort du tout et qu'il amènerait un petit plus fondant en plus de quelques jolies touches blanches à la découpe. Et s'il est une épice qui se marie à merveille à la carotte c'est bien le cumin, chaud et avec un petit goût terreux bien prononcé il équilibre parfaitement la saveur sucrée de la carotte (attention, il doit être dosé subtilement afin de ne pas prendre le dessus sur toute la préparation). Partie dans ma préparation, j'ai finalement eu envie de relever le tout de quelques zestes d'orange (qui amènent une petite touche très légèrement acidulée), parce que oui, carotte et orange font aussi bon ménage dans une préparation salée!

 

Pour un moule carré 18/18
6 carottes
2 petites pommes de terre type Charlotte
les zestes d'1/2 orange
1/2 c à c de cumin
40 g de chèvre frais type Petit Billy
1 petite échalote
1 gousse d'ail écrasée
1 c à c rase de sel
QS poivre du moulin
6 brins de ciboulette
persil plat et frisé (quelques feuilles)
20 cl de Soja Cuisine (à défaut 20 cl de crème liquide, entière ou légère)
2 oeufs
1/2 sachet de levure chimique
70 g de fécule de pomme de terre (à défaut de la Maïzena)



 

Préchauffer le four à 180°
Dans un saladier, fouetter les oeufs en omelette. Ajouter la crème de Soja. Saler, poivrer, ajouter la gousse d'ail écrasée au presse-ail et le cumin. Prélever les zestes d'1/2 orange. Émincer finement la petite échalote et ciseler les herbes. Les ajouter à la préparation.
Incorporer la fécule et la levure. Mélanger bien à fond et réserver.
Éplucher et laver soigneusement les carottes et les pommes de terre et à l'aide d'une mandoline les couper en fines lamelles.
Déposer le tiers des carottes au fond du moule, couvrir avec la moitié des pommes de terre. Ajouter quelques dés de chèvre frais et recouvrir de l'appareil à la crème de Soja. Recommencer l'opération en terminant par une couche de carottes et recouvrir entièrement avec le restant de l'appareil.
Cuire 1 heure.
Laisser tiédir avant de démouler. Détailler en carrés et déguster tiède ou entièrement refroidi.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...