jeudi 25 février 2010

Biscuits " Presse " Cannelle & Vanille



 

Comme beaucoup d'entre vous j'imagine, je suis totalement fan de la talentueuse Martha Stewart et de toutes ses créations toutes plus originales les unes que les autres. Alors la semaine dernière, alors que je feuilletais son livre (que dis-je, sa bible!) Biscuits, sablés, cookies la bible des tout petits gâteaux comme ça par pur plaisir, Maman s'est proposé de me l'offrir, ce que évidemment je n'ai pas le moins du monde chercher à refuser! (et un de plus à ajouter à ma collection, chouette!!!) 
Bien sûr j'aurai aimé avoir le temps de pouvoir réaliser chacune des recettes, mais malheureusement il m'a fallu faire un choix et d'embler j'ai été très attiré par celle des "Spritzs en couronne à la vanille" qui allait en plus me permettre d'enfin sortir du fin fond du placard ma presse à biscuits jamais encore testée depuis les plus de 2 ans que je l'ai!

 

Pour une Quarantaine de Biscuits

(proportions divisées par 2 par rapport à la recette d'origine)

250 g de farine type 55
1/2 c à c de sel
1 c à moka de vanille en poudre
100 g de sucre
175 g de beurre à température ambiante
1 jaune d'oeuf (gros)
~
 2 c à s de sucre fin
1 c à c de cannelle en poudre

***

Préchauffer le four à 180°
Travailler le beurre, le sucre, le sel et la vanille jusqu'à obtention d'un mélange crémeux qui a blanchit.
Ajouter le jaune d'oeuf et travailler de nouveau (si possible au robot et à vitesse moyenne pendant 2 à 3 min).
Incorporer la farine en 2 ou 3 fois et mélanger bien pour obtenir une pâte bien lisse (ni trop liquide, ni trop collante).
Recouvrir une plaque à pâtisserie d'une feuille de papier cuisson en silicone.
Introduire une petite quantité de pâte dans la presse à biscuits munie de l'accessoire à couronnes (ou autre, il n'y a bien sûr aucune obligation! j'ai d'ailleurs fait plusieurs essais) et presser les biscuits sur la plaque en les espaçant de 2 cm.
Dans un petit bol, mélanger le sucre avec la cannelle en poudre et saupoudrer chaque petits biscuits de ce mélange.
Cuire 12 min: les biscuits doivent rester juste blonds.
Retirer du four et débarrasser sur une grille pour les laisser refroidir.
Conserver dans une boîte hermétique et consommer dans les 4 jours.


Au final, on obtient de jolis petits sablés, tendres et délicatement parfumés.

L'usage de la presse à biscuit est vraiment des plus enfantin même si au début la chose semble assez difficile à dompter!!! elle permet de jolies créations et il me tarde déjà de trouver d'autres recettes pour l'utiliser de nouveau (quand je pense que je l'ai laissée croupir tout ce temps dans mon placard sans même soupçonner quelle merveille j'avais là... j'ai du temps à rattraper!)

jeudi 18 février 2010

Raclette roulée



Voilà une autre façon de déguster l'un des plats les plus typiques de la saison hivernale.
Bon évidemment c'est un peu moins convivial, mais voilà quand même de quoi se faire plaisir de manière plus raisonnable qu'avec la recette traditionnelle!





250 g de pommes de terre à chair ferme (type Mona Lisa)
2 œufs
½ oignon
1 gousse d’ail écrasée au presse ail
50 g d’emmenthal râpé
sel, poivre, noix de muscade
1 pincée de piment d’Espelette
4 tranches de jambon de Bayonne
8 tranches de fromage à raclette


Préchauffer le four à 180°

Laver et éplucher les pommes de terre, puis les découper en juliennes à l’aide d’une mandoline.
Dans un saladier, mélanger au fouet les œufs, l’oignon finement émincé, la pulpe d’ail. Assaisonner. Ajouter l’emmenthal râpé et enfin les juliennes de pommes de terre.
Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (relever les bords du papier pour que la pâte ne puisse pas couler) et y répartir la préparation.
Glisser au four et laisser cuire 30 min.
Retirer les croûtes des tranches de fromage à raclette et la graisse éventuelle du jambon.
Dès la sortie du four, répartir les tranches de jambon et les tranches de fromage à raclette, rouler le tout et remettre au four pour 5 min afin de faire fondre le fromage. Laisser reposer quelques minutes avant de trancher et de servir accompagné d’une salade verte.


(Source recette avec modifications personnelles: "Délices en Relief", DEMARLE)

dimanche 14 février 2010

Baisers chocolatés



Saint-Valentin oblige, je me devais de réaliser une petite douceur pour marquer le coup, bien qu'à la maison on y attache aucune importance; mais bon, comme toutes les raisons sont bonnes pour m'adonner à mon activité favorite, je n'allais pas laisser passer l'occasion!


En fait je n'ai rien fait de particulier puisque j'avais déjà sous la main les petites meringues bicolores (recette ICI), je me suis donc contentée de faire fondre un peu de chocolat noir pour les réunir 2 par 2 dans un fougueux baiser, et le résultat est plutôt sympa, parce que non seulement ça fait joli, mais en plus le côté archi sucré de la meringue se voit équilibré par l'amertume du chocolat noir. Parfait pour accompagner le petit café de fin de repas.


Pour environ 20 baisers (soit 40 unités de meringues)

Faire fondre au dessus d'un bain-marie à peine frémissant 100 g de chocolat noir de couverture.
Une fois fondu, y tremper rapidement la partie plate d'une meringue et assembler en y collant de suite une 2de meringue.
Déposer bien droit sur une grille à pâtisserie et laisser sécher.


Bonne Saint - Valentin à tous & toutes...

samedi 13 février 2010

Meringues Bicolores



Le principe est très simple et est le même que celui qui m'avait permis de réaliser ces petits macarons (ICI).
Ça rend les meringues un peu moins "tristounettes".
Il est indispensable de peser les blancs d'oeufs (le poids d'un blanc pouvant varier d'une trentaine de grammes à parfois plus de 40), car c'est leur poids qui permettra de déterminer la quantité de sucre et qui sera garantir la bonne réussite finale.



Peser 2 blancs d'oeufs (soit +/- 80 g)
Le double du poids des blancs en sucre semoule, soit 160 g
1 goutte de jus de citron
1 pincée de sel

***

Dans un grand saladier, verser les blancs d'oeufs (ils doivent être à température ambiante, ce qui leur permet de mieux monter). Commencer à les battre au fouet électrique à vitesse moyenne et toujours dans le même sens (donne un aspect lisse et brillant: c'est Cyril LIGNAC qui le dit, et c'est vrai j'ai constaté de mes yeux la différence!), augmenter progressivement la vitesse jusqu'à ce que les fouets marquent. 
Cesser de fouetter et laisser retomber les blancs quelques minutes avant de les battre une seconde fois.
Incorporer la pincée de sel et la goutte de jus de citron, puis verser en pluie et sans cesser de fouetter le sucre semoule.
Verser la moitié du mélange obtenu dans une poche pâtissière (sans douille) et ajouter à l'autre moitié du mélange quelques gouttes de colorant noir, fouetter de nouveau et verser le mélange obtenu dans une 2ème poche pâtissière (toujours sans douille).
Réunir les 2 poches dans une 3ème qui elle sera munie d'une douille cannellée.
Dresser des petits tas sur une feuille à pâtisserie en silicone ou sur du papier sulfurisé.
Mettre au four 1 heure à 60°
Laisser sécher dans le four éteint porte ouverte.
Conserver dans une boîte hermétique.

mardi 9 février 2010

Biscuits Roses de Reims



Ces petits biscuits seront le 1er souvenir que je conserverais de mon week-end à Soissons et je savais en repartant que je trouverai bien un jour un moment pour tester la recette qui semblait si simple à faire (en tout cas bien plus simple que celle que j'avais mise au point ICI) !









Pour une Plaque à Biscuits de Reims de 12 empreintes

***

1 oeuf (jaune et blanc séparé)
50 g de sucre en poudre
1/2 sachet de sucre vanillé
45 g de farine
20 g de Maïzena®
1/2 c à moka de levure chimique
1/2 c à c de colorant rouge en poudre ou 3 gouttes de colorant rouge liquide
Sucre glace







Préchauffer le four à 180°
Travailler le jaune d'oeuf avec le sucre semoule et le sucre vanillé jusqu'à blanchiment (le mieux étant d'utiliser un batteur électrique).
Ajouter la moitié du blanc d'oeuf (non battu), travailler encore quelques secondes pour  bien faire monter l'appareil. 
Ajouter le colorant et l'autre moitié de blanc d'oeuf et continuer de fouetter 2 à 3 minutes.
Tamiser la farine, la Maïzena® et la levure préalablement mélangées ensemble et incorporer délicatement à l'appareil à l'aide d'une maryse.
Verser dans une poche à douille munie d'une douille lisse de 0,5 cm de Ø et dresser dans les empreintes de la plaque légèrement huilées.
Saupoudrer généreusement de sucre glace et laisser sécher à température ambiante 15 min.
Cuire 12 min en surveillant qu'ils ne colorent pas.
Eteindre le four et laisser les biscuits à l'intérieur porte entrouverte encore 3 min.
Laisser entièrement refroidir avant de les décoller délicatement.
A conserver dans une boîte hermétique métallique.

 

samedi 6 février 2010

Gaufres de Pommes de Terre # 2



Après la version "fine & croustillante" des gaufres de pommes de terre (ICI), j'ai eu envie de tester une version plus épaisse & bien moelleuse.
Simples, rapides et vraiment délicieuses!
Les 2 versions m'ont beaucoup plues, mais j'avoue quand même une petite préférence pour cette recette-ci.
***

Eplucher, laver et râper 2 belles pommes de terre. Les réserver dans une passoire pour les égoutter.
Mêler ensemble dans un saladier sel, poivre (à adapter en fonction de vos goûts)
1 pincée de noix de muscade
1 pincée de safran
1 gousse d'ail écrasée
1/2 sachet de levure de boulanger délayé dans 4 c à s d'eau tiède
20 cl de soja cuisine (Le soja cuisine est une préparation culinaire 100% végétal. Il se substitue avantageusement à la crème liquide)
2 c à s bombées de farine fluide
20 g de fromage râpé (emmenthal)

Faire chauffer le gaufrier. Huiler les plaques du gaufrier et verser une louche de préparation. Laisser cuire jusqu'à ce que les gaufres soient bien dorées et croustillantes.
Déguster de suite.


mardi 2 février 2010

Gaufres de Pommes de Terre



Aujourd'hui c'est la chandeleur, et traditionnellement, pour la chandeleur, on fait sauter les crêpes (retrouvez ICI la recette des crêpes inratables ainsi que l'histoire de la chandeleur). Sauf que je n'avais pas spécialement envie de crêpes; non, j'avais plus envie de gaufres, mais pas de celles habituelles bien épaisses et moelleuses et copieusement saupoudrées de sucre glace... j'avais envie de "gaufrettes"  fines, croustillantes ET salées. Alors aujourd'hui à la maison c'est Gaufres de Pommes de Terre!
Absolument délicieuses, bien comme je les voulais et avec en plus un coeur fondant dû aux pommes de terre irrésistible.
A accompagner d'une petite tranche de saumon fumé et d'une petite quenelle de crème fouettée pour les rendre encore plus gourmandes...


Eplucher, laver et râper 500 g de pommes de terre. Les réserver dans une passoire pour les égoutter.
Dans un saladier, battre ensemble 2 oeufs entiers, 200 g de fromage blanc à 40% et 20 g de farine. Saler, poivrer et ajouter 1 pincée de muscade. Ajouter 1 petite échalote finement émincée et les pommes de terre. Mélanger.
Huiler légèrement les plaques du gaufrier et verser une louche de préparation. Laisser cuire jusqu'à ce que les gaufres soient bien dorées et croustillantes.
Déguster de suite.

lundi 1 février 2010

Calendrier Gourmand Février 2010


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...