samedi 2 février 2008

Crêpes Sucrées


Le 2 février, c’est la Chandeleur... alors forcément, c'est crêpe partie!!!

La chandeleur (autrefois 'chandeleuse'), ou Fête des Chandelles se célèbre le 2 Février, soit 40 jours après Noël.
Tous les ans, la tradition veut que l’on prépare plein de délicieuses crêpes à déguster en famille ou entre amis.
Mais d’où vient cette bonne tradition?
A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser cette fête qui deviendra la commémoration de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem et la purification de la Vierge. Ce jour là, à Rome, on donnait des gâteaux aux pélerins. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé. Ce cierge béni est censé avoir d’autres pouvoirs. On dit que quelques gouttes de sa cire versée sur des œufs à couver en assurent une bonne éclosion, et aussi que sa flamme protège de la foudre si on l’allume pendant l’orage.
Entre temps, une autre tradition a vu le jour : celle des crêpes. Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la chandeleur, le blé serait carié pour l’année. On dit d’ailleurs : 'Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur'. D’ailleurs, en faisant les crêpes, il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe au- dessus du feu avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Si la crêpe s'est bien retournée, alors c'est chance et richesse toute l'année pour l'exécutant. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante pour abriter le foyer de la misère. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu. Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année. Ce jour encore, les jeunes femmes mariées trempaient leur alliance dans la pâte pour s'assurer d'un bonheur parfait.
Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge fripé, celui-là aura du bonheur jusqu'à la Chandeleur prochaine.
Aujourd’hui, les processions aux chandelles et autres rites n’existent plus, mais on a conservé la tradition des crêpes: moment agréable, tant dans la confection des crêpes que dans leur dégustation!
(Source: Mômes.net)


REUSSIR A COUP SUR SA PATE A CREPES:


D'abord, et contrairement à tout ce que j'ai pu lire dans toutes les recettes de crêpes (quasiment toutes les recettes...pour être honnête), les oeufs ne doivent pas être incorporés en 1er à la farine. En effet, c'est le corps gras qu'ils contiennent qui à son contact créé les grumeaux. Ainsi, la règle d'or pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux qui forme un ruban coulant, est de suivre un ordre précis dans l'incorporation des ingrédients.
Mais si malgré toutes les précautions la pâte fait des grumeaux, la passer à travers une fine passoire: il est fortement déconseillé de la mixer : cela rendrait la pâte élastique et caoutchouteuse.
D'abord, tamiser la farine au dessus d'un saladier (mieux vaut utiliser une farine de type 55). Creuser un puits et y verser le liquide choisi (lait: 1/2 écrémé, ou lait + bière, cidre ou eau minérale...). A l'aide d'un fouet à main, incorporer peu à peu la farine. Mélanger bien à fond.
= la bière blonde confère à la pâte une grande légèreté et un petit goût particulier. Un mélange moitié lait/ moitié eau rendra les crêpes beaucoup plus croustillantes. On peut également remplacer le lait par du lait concentré non sucré pour des crêpes moelleuses à souhait.
Casser les oeufs dans un petit récipient (mieux vaut utiliser des oeufs frais) et les battre en omelette. Les ajouter au mélange petit à petit et par petites quantités sans cesser de remuer: la pâte doit être coulante mais pas trop liquide.
= pour une pâte encore plus légère et aérienne, on peut battre 1 blanc en neige et l'incorporer au dernier moment à la pâte bien reposée.
= un peu de beurre fondu dans la pâte apporte du moelleux et un petit goût noisette si on lui laisse prendre un peu de couleur lors de la cuisson. La pâte n'en sera que plus savoureuse.
Dernier conseil, bien laisser reposer la pâte: plus elle repose, moins elle aura tendance à coller à la cuisson, à gonfler et à se boursouffler. Pour être légère, la pâte doit reposer à température ambiante 30 min au moins, l'idéal étant 2 heures (dans ce cas, la mettre au frais).
Si la pâte est un peu épaisse après le temps de repos, la délayer avec 1 c à s d'eau bien fraîche pour la fluidifier: ne pas rajouter de lait qui alourdirait encore plus la pâte et la rendrait colllante.
Pour la cuisson, bien faire chauffer la pôele (anti- adhésive, ce qui n'empêche pas de la graisser, et pour cela, mieux vaut utiliser un beurre clarifié plutôt que de l'huile) : il faut que les crêpes soient saisies. La 1ère face est cuite lorsqu'elle fait entendre un petit crissement et bouge bien quand on agite la poêle, soit au bout d'1 min 30 environ.
Et pour tenir les crêpes au chaud: les empiler sur une assiette placée sur une casserole d'eau portée à légère ébullition et les recouvrir d'un papier aluminium.
Ne jamais mettre les crêpes au four: elles se dessècheraient.
Et voilà, maintenant, avec tous ces conseils plus aucune raison de rater ses crêpes!


Pâte à crêpes sucrées
(pour 10 crêpes)
Mêler dans l'ordre:
100 g de farine
1/2 sachet de levure (facultatif)
20 g de sucre + 1 pincée de sel
1 g de vanille en poudre
20 cl de lait + 2 c à s d'eau bien fraîche

2 oeufs entiers battus en omelette
10 g de beurre fondu
5 g de Rhum brun (facultatif)
***
Mélanger bien à fond. Passer à travers une fine passoire pour retirer les éventuels grumeaux. Laisser reposer 2 heures au frais.
Faire chauffer une poêle anti- adhésive (elle doit être bien chaude de façon à saisir la pâte sans la brûler). La graisser avec un peu de beurre (clarifié). Déposer 1 louche de pâte au centre de la poêle et l'étaler finement. Laisser cuire 1 min 30. La retourner et cuire l'autre face 1 min.
Procéder de même jusqu'à épuisement de la pâte en veillant à graisser régulièrement la poêle.


 

2 commentaires:

  1. Bonsoir Isabelle,
    J'ai lu avec intérêt tes conseils pour les crêpes. J'avoue que j'en suis folle...Et à toute saison !
    J'adore faire évoluer ma recette de base. Et dans cette perspective, je m'interroge sur ton emploi dans la recette de la levure chimique : qu'apporte t elle ? Joue t elle le même rôle que la bière dans la texture de la crêpe ?

    J'ajoute enfin que c'est mon 1er com chez toi..Mais je te lis depuis longtemps et depuis ton challenge de Martha Stewart, très régulièrment..

    RépondreSupprimer
  2. Oui, effectivement celle ci les rend plus aérienne et apporte un peu de légèreté tout comme l'usage de bière.

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...