mardi 7 avril 2020

Le Classique


J'en suis au niveau 5478 de Candy Crush... Mon bras gauche est sur développé par rapport au droit, on dirait Nadal. Sans ce confinement, je n'aurais jamais su qu'on pouvait se muscler avec son téléphone vautrée devant la télé! moi qui trouvais avant que j'avais les fesses trop rebondies note une évolution significative à ce niveau là aussi: maintenant, j'ai l'cul carré et il s'est carrément fossilisé dans le canapé! (carré-carrément... vous avez noté le jeu d'mots? 😝 allez 👊)
Non, très sincèrement, pour le moment, je vis assez bien le confinement (en dehors de la boule au ventre qui ne me quitte pas à l'idée qu'un de mes proches puisse tomber malade et redoutant de devoir peut-être être obligée de retourner travailler...)
 Je n'ai vraiment pas de quoi me plaindre! Point de marmaille hyperactive à qui je dois expliquer que la racine carrée de l'hypoténuse multipliée par Nietsche et divisée par De Gaulle ça fait toujours 2: tu cherches pas à comprendre, t'appliques! c'est un truc qu'a démontré Pythagore ou Thalès j'arrive plus trop à me souvenir lequel des 2, mon cours d'espagnol remonte à trop loin . Toujours quelque chose à faire qui fait que je n'arrive jamais à m'ennuyer même quand je cherche l'ennui. Un p'tit balcon baigné de soleil de 10h à 10h15 (pour pas louper le créneau, j'ai mis un rappel sur le portable) et une pile de livres qui ne demande qu'à diminuer... Si on note qu'en plus on s'est encore rien jeté à la figure avec mon homme et que le chat a semble t'il fini par tolérer notre présence chez elle, on peut dire que tout va bien. Et chose qui me fait vraiment plaisir: j'arrive à tenir presque quotidiennement le blog!!! Rapport à ça, je vous dis pas le tsunami d'émotions qui m'envahit quand je reçois des messages de soignants ou fonctionnaires ou personne dans l'obligation de travailler qui prennent le temps de venir me dire "merci" parce que mon blog représente une petite parenthèse joyeuse dans leur quotidien bien sombre... Rien que pour ça, je fais au mieux pour essayer de publier le plus souvent possible, ma bien maigre contribution...
Aujourd'hui ça sera chocolat!
Le chocolat, y a 99% des gens qui aiment donc je suis quasi certaine de faire plaisir à tout le monde et comme ça fait quelques temps maintenant que je n'ai pas publié de recette très chocolatée, je me suis dis que ça sera bien venu.
J'ai pris l'envie subite de faire un gâteau au chocolat...
J'étais entrain de tourner les pages du dernier ouvrage de Frédéric Bau (que j'ai reçu en cadeau sans rien demandé et dédicacé en plus), chef pâtissier chez Valrhona et inventeur du maintenant célèbre Dulcey, la Casa en fond sonore sur la télé (on en parle ou pas de cette saison complètement bidon???), si vous l'avez vu, vous comprendrez aisément pourquoi il était impossible pour moi de rester 52 min à regarder sans faire autre chose en même temps!
Forcément, quand tu zieutes un livre dédié au chocolat, tu peux difficilement avoir envie ensuite de faire autre chose qu'un gâteau au chocolat.
Je me suis arrêtée sur le Classique, d'abord parce que la photo m'a plu (j'ai été très attiré par cette jolie croûte toute craquelée sur le dessus), ensuite parce que le déroulé simple et rapide allait me permettre de tout faire, shoot photos compris avant la fin de journée et qu'on pourrait même se taper une part au dessert. Niveau ingrédients: peu de farine nécessaire (ouf, parce que là je commence à être en panique quand je vois qu'elle fond à vu d'oeil... sérieux, c'est quoi le problème avec la farine??? je suis pas la seule à penser qu'ils se la foute dans l'nez...), pas de beurre mais de l'huile (mon stock de beurre n'est pas non plus au mieux de sa forme...). Le chef utilise une huile de noisette (que je n'ai pas, j'en utilise trop peu souvent pour en acheter, sachant que c'est une huile qui rancit très vite et qui coûte pas cadeau), mais précise qu'on peut la remplacer par une huile neutre, mais comme moi j'adore apporter ma touch' (à lire teutch...) perso, c'est de l'huile d'olive que j'allais utiliser. Mais finalement, ce qui a définitivement décidé de me convaincre  que c'est cette recette que j'allais faire et pas une autre, c'est que je l'avais vu passer chez Carine quelques jours plus tôt et que son avis était plus que très élogieux. Si elle le validait, aucun doute que je pouvais y aller les yeux fermés.
Je prends quand même le temps de lire en entier la recette. Et de suite je note une coquille 😡. Il est indiqué dans la liste des ingrédients que 110 g de sucre seront nécessaire, mais par la suite, dans le déroulé même, on nous parle de 50 g à ajouter avec les jaunes d'oeufs (soit dit en passant 3 jaunes ça fait plus souvent 54 g voir moins, que 65 comme noté... sauf chez les autruches, là je m'incline) puis de 100 g à verser en pluie sur les blancs en neige. Du coup, on met 110 g de sucre ou 150 ? Sérieux les gars, vous voulez pas vous relire avant d'éditer (et surtout de vendre - même si pour le coup je me sens peu légitime à gueuler puisque je l'ai pas payé - Ils vont être contents de m'avoir fait ce cadeau 😅, sorry, c'était peut-être votre seule erreur, manque de chance suis tombée dessus) vos bouquins!!! Je suis pas la dernière à faire des boulettes, la différence, c'est qu'ici c'est gratos pour tout le monde, je ne tire aucun profits financiers de ce blog, je ne fais pas payer les gens pour qu'ils aient des textes erronés, des recettes souvent disproportionnées ou pire encore à trous (ceux qui savent comprendront), je trouve donc ça fort dommage que ce genre de coquilles soit trop souvent légion dans les livres de recettes et autres magasines de pâtisserie... (c'est Fou... non?, là encore comprendront qui pourront).
Je file chez Carine voir si elle dit quelque chose à ce sujet, mais non. Je note par contre qu'elle n'a mis que 110 g. Je lui laisse un petit message: a t'elle trouvé que c'était suffisant ou faut-il ajouter 40 g? Même si personnellement 110 g me paraissaient suffire proportionnellement à la quantité des autres ingrédients. Carine me répond très rapidement qu'elle a mis 110 g et que c'est parfait comme ça. Mes doutes étant levés, go pour la recette.
On s'y est mis à 2, enfin 1 ½ ou 1 + 1 spectateur...
Je demande à mon homme s'il préfère un gâteau un peu grand mais du coup pas trop haut (comme dans le livre) ou alors un gâteau plus petit mais aussi plus haut. Me répond d'emblée la 2d solution. Ok. Je lui fais chemiser de sulfu un moule de 20 cm et 6 de haut pour nous faciliter le démoulage qui semblait assez périlleux vu l'apparente fragilité du gâteau de la photo. Il me dit "t'as vu faut beurrer et sucrer", le sulfu ne m'obligeait pas le faire, mais il avait l'air tellement content de faire ça que je l'ai laissé... En à peine 20 min on avait tout terminé, vaisselle comprise. La maryse dans la bouche il me demande "c'est quand qu'on goûte?"...
Comme il était plus haut, j'ai dû adapter le temps de cuisson (presque 45 min chez moi, à 160°), ensuite repos sans toucher 2 heures, démoulage facile et sans trop de dégâts grâce au sulfu. Après les photos qui lui ont semblé durer une éternité, on a enfin pu être récompensé.
Alors des gâteaux au chocolat, j'en ai fait des dizaines et des centaines, chacun différents, chacun plaisants à manger à leur façon suivant la texture qu'on cherche à obtenir. Mais alors un comme ça, je dois bien avouer que c'est la 1ère fois que ça m'a fait cette sensation en bouche. C'est surprenant et inédit comme le dit le Chef lui-même, je ne peux que partager. Cette impression de légèreté je ne l'avais jamais obtenue avec aucune des recettes déjà réalisées. Une texture honteusement mousseuse et ultra aérienne. Aucune sensation de compact, de lourd et encore moins de gras. On mange un gâteau mais on a l'impression de déguster une mousse au chocolat justement chocolatée et parfaitement équilibrée. C'est validé à 2000%!!!
Je ne peux que vous inviter à le faire à votre tours!


Source: Simplement chocolat, Frédéric Bau

Pour un moule à manqué de 20 cm de Ø et 6 de haut

135 g de chocolat noir à 70%
150 g de crème liquide entière
1 g de Fleur de sel (ajout perso, mais à mon sens tout à fait indispensable!)
50 g + 60 g de sucre
65 g de jaunes d'oeufs (+/- 4 jaunes de petits calibre)
40 g de d'huile de noisette d'olive (ou neutre type pépins de raisins)
35 g de farine type 55
110 g de blancs d'oeufs (+/- 4 blancs de petits calibre)
***


Préchauffer le four à 160°
Chemiser un moule à manqué de 24 cm 20 cm de papier sulfurisé. Le beurrer (j'ai utilisé ma bombe de graissage) et le sucrer légèrement. Réserver.
Mettre la crème à chauffer et faire fondre le chocolat au micro-ondes (position décongélation).
Verser la crème chaude en plusieurs fois sur le chocolat fondu sans cesser de remuer. Mixer le mélange en ajoutant progressivement l'huile, puis les jaunes d'oeufs et enfin 50 g de sucre. Ajouter la fleur de sel.
Monter les blancs. Dès que les fouets commencent à marquer, ajouter les 60 g de sucre restant progressivement sans cesser de battre jusqu'à ce qu'ils fassent le bec d'oiseau.
Incorporer 1/3 des blancs montés à la préparation à la maryse. Ajouter alors la farine tamisée, mélanger jusqu'à ce qu'elle soit parfaitement incorporée. Terminer par le restant de blancs montés en les incorporant délicatement.
Cuire 35 min 45 min (chez moi puisque mon moule était plus petit et donc beaucoup plus haut). Vérifier l'appoint de cuisson au coeur du gâteau à l'aide de la pointe d'un couteau  qui doit ressortir à peine chocolatée (si besoin prolonger la cuisson).
Retirer du four et laisser entièrement refroidir 2 heures sans toucher .
S'aider de ce qui dépasse de papier sulfurisé pour démouler le gâteau (vous limiterez ainsi les dégâts) et déguster! 


23 commentaires:

  1. OMG... Je fonds devant mon écran !

    RépondreSupprimer
  2. je ne vois pas quelle est la quantité de farine nécessaire.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Isabelle.
    Quelle est la quantité de farine ?
    J'ai bien souris à la lecture de la troisième semaine de confinement.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, Dites-moi, il y a quelque chose que je ne comprends pas... les pâquerettes se sont reproduites avant de mourir ou de nouvelles ont poussé sur le balcon ? Merci pour la lecture... et la recette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont de nouvelles. Je ne voulais pas en cueillir d'autres mais finalement j'ai trouvé que c'était un joli fil conducteur. j'ai une petite jardinière sur le balcon où plus d'une vingtaine ont joliment fleuries.
      J'espère les faire durer aussi longtemps que les deux autres 😅

      Supprimer
    2. Elles sont tout aussi photogéniques que les premières en tout cas! (oui oui j'ai aussi lu la recette !) ;-) Merci !

      Supprimer
  5. Quel plaisir de recevoir vos messages en cette période difficile, de vous lire, de sourire, de rire grâce à vous. L'introduction est un régal, un baume pour le moral !
    Je vous suis depuis longtemps, toujours impressionnée par la qualité de vos recettes et je suis consciente du temps que leur rédaction vous demande ! Merci, merci mille fois !

    RépondreSupprimer
  6. Encore une merveilleuse recette. Et j'ai tout ce qu'il faut ... mais ce sera pour demain là j'ai un gâteau aux mirabelles au four.
    Merci, c'est tellement agréable de te lire tous les jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Presque tous les jours 😅
      Hâte de lire votre avis sur ce gâteau alors !

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Trop tard, mais j'ai déjà testé celui de Carine (excellent et très surprenant)
    Bravo pour le coup de gueule à l'attention des éditeurs de livres (même très chers) et de revues culinaires qui ne font pas leur boulot et qui se moquent des lecteurs.
    Merci pour le partage
    MICHEL31

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est exactement la même recette que Carine c'est pas grave 😅 sauf pour l'huile d'olive 😋

      Supprimer
  8. Bonjour Isabelle,
    Comme je l'ai déjà dit, je suis cachée derrière l'ordinateur mais je vous suis depuis longtemps. Je lis toujours vos articles et l'introduction en premier bien sûr qui me fait bien éclater de rire. J'ai déjà fait certaines recettes simplissimes ... mais celle-ci je ne sais pas encore car je n'aime pas trop les gâteaux au chocolat... pour monsieur peut être.
    Tu dis ne pas aimer l'huile de noisette, mais as-tu essayé la salade de carottes râpées avec ?? un régal.
    A bientôt pour te suivre avec d'autres aventures.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais dit que je n'aimais, je dis que je le l'utilise que trop peu souvent pour la voir rancir. J'aime bien l'huile de noisettes, mais je préfère 1000 fois plus celle de sésame dans ma salade de carottes avec quelques graines de courge torréfiées c'est délicieux 😋
      Merci pour votre passage et d'avoir pris le temps de laisser un petit mot 😊

      Supprimer
  9. Bonjour,
    Cette recette me fait de l'oeil depuis sa parution, et en prime j'ai tous les ingrédients sous la main (y compris l'huile de noisette qui en ces temps de disette me sert de crème de jour...)
    J'ai une petite intérogation sur la partie "Mixer le mélange en ajoutant progressivement l'huile, puis les jaunes d'oeufs et enfin 50 g de sucre". Il faut le faire au mixeur plongeant ? Même les oeufs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mixeur plongeant, blender... Peut importe. Et oui, même les jaunes 😉

      Supprimer
    2. Merci ! C'est ce que j'ai fait. Il est au four (pas sûre d'attendre 2h :-D )

      Supprimer
  10. nathalie verdier12 avril, 2020

    Bonjour Isabelle,
    J'ai fait ce gâteau aujourd'hui jour de Pâques.Il est excellent! L'huile d'olive lui donne un petit goût très sympa.Merci beaucoup pour cette recette. Dès que ma famille pourra se réunir ( vivement) je ne manquerai pas de lui concocté Le temps des secrets. Encore merci pour votre blog que j'adore.Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre retour, je suis ravie que vous l'aviez faire à l'huile d'olive et validiez le résultat autant que moi !

      Supprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE TÂCHE DE RÉPONDRE À TOUT LE MONDE, CEPENDANT, ÇA PEUT PARFOIS ME PRENDRE DU TEMPS.

Les messages publicitaires, les Spams et les bots... seront immédiatement supprimés, alors ne perdez pas votre temps!!

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier ainsi que les autres commentaires avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont déjà données 😉
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...