vendredi 3 avril 2020

Falafels


J'étais prête à céder et à faire un couscous (pour ceux qui n'auraient pas suivi, ça se passe ici).
Sur la liste des courses pour Grand Frais, j'avais noté tout ce qu'il nous fallait. Et puis finalement, il est revenu avec juste des pois chiches secs (et plein d'autres choses aussi, mais qui ne rentrent pas dans la composition d'un couscous conventionnel...)! Apparemment, il voulait plus... sa nouvelle lubie, c'est le poulet frit 🤦‍♀️ (notez qu'il n'avait pas prit de poulet non plus...)
A la maison, on est très fan de pois chiches. Pour plus de rapidité/facilité on les achètes en boîtes et parfois même en flocons. Il arrive que j'en achète des secs, mais beaucoup plus rarement, parce que ça demande un long temps de préparation et donc de l'anticipation, ce qui parfois (quand je cuisine salé uniquement) me fait défaut. Au final, je dois bien reconnaître que niveau goût on s'y retrouve vraiment.
Ces pois chiches là, il les avait pas acheté pour rien, il avait une idée derrière la tête... des falafels.
On adore les falafels, mais je dois avouer que jusqu'à il n'y a pas si longtemps que ça, je ne les avais jamais préparé moi-même. En même temps on en trouve de très bons et très facilement à Lyon, que ça soit dans les restos libanais à manger sur place ou en vente à emporter ou dans des "fast food" dédiés à ça (j'adore ceux de chez Yaafa), du coup ça ne m'était jamais venu à l'idée. Non, en fait, je dois simplement vous avouer que j'ai horreur de cuisiner des choses qui nécessitent d'être fris... Il n'y a rien de pire pour moi que l'odeur de graillon qui incruste pendant des jours toute la baraque, tes fringues, tes cheveux et même les poils du chat. Bon, je pourrais me mettre sur mon balcon, mais j'ai envie de rester en bon terme avec le voisinage... et si je pourris pas mon intérieur, c'est pas pour pourrir celui des autres. Mais il faut bien avouer que cette période de confinement est tout à fait adaptée à l'utilisation d'un bain de friture: tu peux bien puer la frite géante, tu t'en fous, tu croises personne 😝.
Et puis il y a quelques mois, j'ai eu une furieuse envie de me lancer dans le falafel maison, après tout, ça n'avait vraiment pas l'air sorcier à réaliser et on aime tellement ça nous les falafels que j'étais prête à sacrifier pour quelques jours l'atmosphère fraîcheur marine de mon appartement. 
J'ai googelisé la chose, compris assez rapidement comment il fallait procéder (j'ai du coup découvert que le falafel se faisait avec du pois chiches cru...), synthétisé une recette et me suis lancée. 
J'ai ressorti la friteuse qui n'avait pas revu la lumière du jour depuis 2009... et utilisé une huile de friture trouvée au petit Cas' en bas de l'immeuble, un bidon de 2 litres dans une bouteille rouge de la marque (un mélange tournesol/colza) qui à ma grande surprise ne dégageait pas trop d'odeur. Faut pas se leurrer, y a quand même une arrière petite chose qui reste, mais pas au point de te donner envie de déménager.
Au final, pour un 1er essai maison, les falafels étaient en tout point parfaits, on s'est vraiment régalés!!
Le seul point négatif, je n'avais pas pris le temps de prendre de photos, parce que je savais que je n'aurais pas de temps à consacrer à la rédaction d'un billet.
Du coup, cette fois-ci j'ai dit ok, je fais les choses bien, je notes tout comme il faut pour retranscrire la recette et je prépare tout pour les photos; j'avais vraiment envie de garder un souvenir de ce moment passé à 2 en cuisine.
Un falafel maison demande du temps en amont.
Le pois chiche va devoir tremper longtemps, très longtemps... (24 heures) et il va falloir changer l'eau souvent, très souvent (non c'est pas vrai, 3 x devrait suffire). Ensuite, alors là, y a 2 sons d'cloches: ceux qui te disent qu'il faut absolument enlever la peau  (en même temps si t'as rien d'autre de prévu pour les 6 prochaines heures, ça peut être une option envisageable pour tuer le temps... ça marche aussi en période de confinement ceci dit, que tu es un parent débordé/saoulé et que tu as très envie d'occuper tes chers et tendres petits amours) et ceux qui disent que c'est pas la peine... comment te dire que je suis très partisane de la solution de facilité, et pi moi j'dis: tu manges des pois chiches, t'en assumes les conséquences! (j'ai déjà réservé l'épitaphe), eh ouais, elle est comme ça la nature, elle te donne un truc trop bon mais en retour, elle te fait payer chèrement de ta personne et de ta dignité. 
Il faut ensuite savoir qu'un falafel se prépare avec un pois chiche CRU (on oubli donc la solution de facilité qui consisterait à simplement se contenter d'ouvrir une boîte) qui une fois trempé devra être PARFAITEMENT séché, sinon il sera impossible de façonner des boules qui se tiennent et à la cuisson, le falafel va éclater et tomber en miettes. Pour les sécher à la perfection, mon homme a eu THE idée de génie: il a sorti le sèche cheveux 😂. J'avoue m'être moquer au début, mais quand j'ai vu que ça marchait hyper bien, j'ai arrêté de rire et j'ai pris une photo parce que ça valait le coup d'être immortalisé. Le système D de celui qui veut rapidement ses falafels et qui n'est pas prêt à attendre 24 h que le pois chiche ait bien séché! 
Toute la garniture qui entre dans la compo de la recette devra elle aussi être parfaitement sèche (j'ai déjà dit: le falafel ne tolère aucune humidité), pour le reste, rien de compliqué, y a qu'à mixer, façonner et cuire.
On a mangé nos falafels façon sandwich: un pain dürüm, nappé de houmous et sauce kebab, recouvert de quelques feuilles de salade bien craquantes, la kiffance absolue!!! Tellement que là j'ai remis 1 kg de pois chiches à tremper 😄.
Et je pense même tenter le pain maison! (la recette d'Annie m'a de suite tapée dans l'oeil).



Pour +/- 25 falafels


400 g de pois chiches secs (on est bien d'accord que cette recette ne marche pas avec des pois chiches en boîte!)
2 c à c de cumin en poudre
2 c à c de coriandre en poudre
6 g de sel
1 g de poivre
1 c à c rase de bicarbonate de soude
1/2 c à c de purée de piment rouge
1 cm de gingembre frais
2 petites gousses d'ail
1 oignon cébette
20 feuilles de persil plat
20 feuilles de coriandre fraîche
2 c à s de sésame doré
*
2 litres d'huile de friture
***


48 heures avant, tremper les pois chiches dans un grand volume d'eau froide.
Laisser tremper 24 heures en changeant fréquemment l'eau de trempage.
Au bout de 24 heures, égoutter soigneusement les pois chiches et les déposer bien à plat dans un récipient recouvert d'un linge propre. Laisser sécher une vingtaine d'heures. Il est capital qu'ils soient parfaitement séchés.
Presser le gingembre frais au presse ail.
Presser les gousses d'ail au presse ail.
Ciseler les herbes fraîches le plus finement possible.

Emincer l'oignon (la totalité du bulbe et environ 5 cm du vert) le plus finement possible également. Mélanger le tout et placer le mélange dans une passoire. Déposer dessus un papier sopalin (l'idée c'est d'absorber le maximum d'humidité dégagée).
Verser les pois chiches dans le bol d'un mixeur avec les épices en poudre, le sel, le poivre, le bicarbonate et la purée de piment. Mixer jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène, mais pas lisse du tout, elle est très granuleuse et d'un seul bloc. Essayer de façonner une boule: si elle reste en forme, c'est que les pois chiches sont suffisamment mixés.
Placer dans un grand récipient et ajouter le restant des ingrédients réservés ainsi que le sésame. Malaxer à la main pour ne pas risquer d'exprimer d'humidité. Filmer au contact et réserver au réfrigérateur au moins 3 heures (le mieux c'est toute une nuit).
Façonner les falafels en boules bien régulières d'environ 4 cm de section (moi, je ne les aplatis pas car je trouve que ça les sèches. En boule, ils restent bien moelleux à coeur et ce même jusqu'à 2 jours après les avoir cuits) et les réserver sur un plat de service. Placer de nouveau au frigo pour 1 heure.
Chauffer un grand bain d'huile à 180° (le mieux est d'utiliser une friteuse qui maintien l'huile à t° constante et dont on peut fermer le couvercle, ce qui permet une cuisson plus rapide et uniforme). Une fois l'huile à t° y plonger les falafels 5 à la fois ou plus si possible et laisser cuire 5 min environ, jusqu'à obtention d'une jolie coloration bien régulière et un peu foncée (il faudra peut-être prolonger un peu la cuisson d'1 à 2 min). Egoutter de suite sur du papier absorbant.
Déguster rapidement pour qu'ils soient encore bien croustillants à l'extérieur et chauds et moelleux à l'intérieur :)


17 commentaires:

  1. Bonjour, tu m'as bien fait rire ����
    Je n'ai pas tout les ingrédients pour cette fois. Les pois chiches en bocaux chez marché frais ça marche ??? En tout cas je la mets dans mes favoris. Merci ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, non, je le dis bien que ça marche pas, faut impérativement des secs 😉

      Supprimer
  2. Bonjour. Je ne prends pas toujours le temps de laisser de commentaire mais j'aime beaucoup ton blog. Tes recettes, les superbes photos et surtout l'humour et la qualité de rédaction de tes billets font que tu fais partie de mon top 3 (avec "C'est ma fournée" et "Une cuisine de soleil"). En ces temps difficiles, tes publications sont encore plus appréciées. Un grand merci à toi. Surtout, continue de poster et prends soin de toi et des tiens.

    RépondreSupprimer
  3. merci beaucoup pucebleue pour cette recette ainsi que le cake citron que j'ai fais illico. Comme vous avez le sens de l'humour je vous lis avec autant de plaisir que la confection de vos recettes. Vous cuisinez mieux que certains chefs. Grâce à toutes vos recettes je crois avoir pris quelques kilos. Cela change un peu d'avoir des recettes salées mais j'aime aussi le sucré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je décline toute responsabilité qu'en à la prise de poids 😅
      Mais sinon, il était réussi ce cake citron?
      Merci pour votre petit mot qui fait plaisir, prenez soin de vous :)

      Supprimer
  4. Bonsoir Isa
    Mes falafels sont tout durs🤔😢du béton !! J'ai laissé ma pâte en boule plus d'une journée..est ce cela ???

    RépondreSupprimer
  5. Comment ça cuire ? Tu parles fe les détrempée et puis de les sécher..j'ai fait...helppppp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trempes 24 heures, tu sèches parfaitement, tu mixes, repos au frigo, façonnage en boules et cuisson. Est-ce qu'après cuisson c'est toujours dur??
      En fait, j'arrive pas du tout à comprendre comment c'est possible que ça soit dure et même que ça soit du béton... Là, je suis désolée mais je vois pas du tout ce que tu as pu faire.

      Supprimer
  6. Ben écoute j'ai suivi la recette..au début je m suis dit bon ben c'est sûrement parce que les pois chiches sont crus que c'est du béton..Je me suis dit ok tu es blonde mais non c'est Isa de lyon qui a dû oublier de nous dire qu'après trempage il y avait la phase cuire à l'eau et après seulement passer au séchage..Et puis non j'ai bien relu ta recette et tu insistes sur pois chiches crus...
    Alors ma foi..que dire !!j'aimerais bien que quelqu'un essaie aussi la recette bordel de bordel..car ils sont sympas de dire hum c'est beau..ça à l'air bien bon..mais bon..il n'y a que moi qui suis aussi nulle !! Car mon homme n'a pas manqué de se moquer lui..en plus lorsqu'ils étaient dans la friteuse je chantonnais: humm ça sent bien bon le pois chiches😭😭😂
    Merci quand même Isa de lyon !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, la recette, moi je l'ai 4 fois et j'ai rencontré la moindre difficulté et les photos sont le fruit de mon travail...
      Donc, ils doivent être trempés 24 heures, ça les fait gonfler. Ensuite on les laisse bien sécher. A aucune moment on ne fait cuire les pois chiches. Donc, une fois bien secs, on mixe jusqu'à ce que ça prenne une consistance bien homogène mais pas lisse pour autant c'est granuleux mais reste en bloc (c'est absolument pas dur pour autant: on est d'accor dqu'à ce moment là c'est immangeable, là c'est dur c'est normal puisque c'est cru). on laisse reposer, on façonne en boules qui se tienne et on fait cuire dans l'huile de friture.
      est-ce qu'une fois que tu les as fait cuire ils étaient encore durs???
      Sérieux, je comprends pas ce qui t'arrives!

      Supprimer
  7. Après cuisson oui du béton je te dis.. là où je suis sûrement partie en sucette c'est au moment du séchage..car moi le séchage comment dire...ils sont restés bien plus qu une journée..Je pense que c'est cela..😁 te tracasse pas la tête c'est pas grave ! Je bave juste en regardant les tiens 😭 thanks 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être une cuisson trop longue, une huile trop chaude...
      En tout cas je suis désolée pour toi 😥

      Supprimer
  8. Sinon je lisais ton anecdote avec tes voisins mais ils se sont peut être vengés de ta journée ponçage de table..car si tu as utilisé une ponceuse c'est juste l'horreur en terme de bruit😂..enfin je dis ça je dis rien 🤣🤣
    Si tu as une idée recette fromage pommes de terre je suis preneuse..mon homme ne mange que ça..et non ce n'est pas une blague..🤣😂
    En tout cas au plaisir de te lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah non, pas du tout, j'l'ai poncée à la main, par respect pour le voisinage justement... Bien élevée je suis 😅

      Supprimer
  9. Je me disais bien aussi! D'après ce que je perçois de toi dans tes écrits le contraire m'aurait surpris 😂😂 bon ben la prochaine fois tu investis dans une ponceuse 😂😂😂..Non mais c'est pas cool pour ceux du dessous🤣

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE TÂCHE DE RÉPONDRE À TOUT LE MONDE, CEPENDANT, ÇA PEUT PARFOIS ME PRENDRE DU TEMPS.

Les messages publicitaires, les Spams et les bots... seront immédiatement supprimés, alors ne perdez pas votre temps!!

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier ainsi que les autres commentaires avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont déjà données 😉
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...