jeudi 30 avril 2020

Gaufres express


A la différence de beaucoup de gens, j'ai jamais été ni trop crêpes, ni trop gaufres. Traumatisme d'enfance.
Je me souviens que petite, là où on habitait on avait des voisins la porte en face de la notre; un couple qui à l'époque me semblait avoir un âge canonique alors qu'en vérité ils avaient peut-être seulement une petite cinquantaine 😅, mais bon, dans mon souvenir plus que probablement déformé/exagéré, ils restent très très âgés. Tous les mercredis et les vacances scolaire, leur petite-fille venait chez eux. Du coup ça me faisait une copine en plus avec qui aller jouer, j'adorais ça (toujours moi chez eux, extrêmement rarement l'inverse... ils avaient peut-être peur qu'il lui arrive quelque chose pendant le trajet jusqu'à la maison...). Ce que j'adorais moins, c'est que mamie était une pro d'la friture! L'appart avait perpétuellement l'odeur d'une baraque à frite géante! Le truc qui te colle une nausée persistante aussi tenace que l'odeur sur tes fringues, tes cheveux, tes jouets...
C'était une pro de la friture mais pas de la cuisine (ceci explique peut-être cela... quand c'est frit, c'est forcément bon... le gras ça donnerait du goût à une charentaise pour peu que tu la serves avec un peu de ketchup/mayo!). Par contre, elle avait toujours à coeur de nous préparer le goûter. Pas pro, mais pas pour autant adepte du paquet de biscuits acheté au Crouf du coin, une mamie un peu ancienne génération qui prônait le fait maison même si elle valait pas un clou en cuisine (l'ennui, c'est qu'elle n'en avait sûrement pas conscience...); par contre elle avait toujours une chiffonnette à la main, ça brillait comme un sou neuf là-bas dedans, pas un brin de poussière qui traîne ni un bibelot de traviole (on peut pas être bon de partout), dommage que tout ce boulot fût réduit à néant par LA fameuse odeur... (t'es belle, mais tu pus 😝. Rédhibitoire).
Je disais donc qu'elle avait toujours à coeur de nous préparer le goûter... toujours le même goûter, à mon grand désespoir!!! non, en fait j'exagère, ça alternait entre 2 options: crêpes ou gaufres... L'intention était louable, mais le résultat catastrophique, au point je crois de dire que ça m'a laissé de graves séquelles encore présentent aujourd'hui. Chui une traumatisée dl'a crêpe et d'la gaufre.
Généralement la pâte à crêpes était pleine de grumeaux de farine, souvent cuites beaucoup trop épaisses donc pâteuses en bouche et surtout cuites dans une quantité indécente de beurre, donc hyper grasses en plus du pâteux granuleux, le trio gagnant. On aurait pu espérer que l'expérience aidant elle aurait fini par nous servir un truc mangeable, mais non. Et c'était pas le miel qu'elle tartinait dessus qui allait arranger ça, parce que moi, le miel j'ai horreur de ça!
Les gaufres c'étaient guère mieux... Cuites dans un truc vintage années 50 abondement graissé, elles étaient généralement cramées sur l'extérieur, et je ne sais par quel miracle, crues à l'intérieur! faut quand même être sacrément doué pour réussir une telle prouesse (faut dire aussi qu'il y avait des années de pratique derrière tout ça, et de gavage d'enfants innocents). En plus du goût de cramé, on pouvait aisément sentir un fort goût de levure bien acide qui aurait pu déchausser les dents d'un Balkani.
Du coup moi tout ça ça m'a traumatisé pour la vie entière, j'pourrais hurler à la vue d'une crêpe ou d'une gaufre! La chandeleur, c'est un supplice, y a tout qui remonte à la surface 😭.
Heureusement pour moi, j'ai par la suite dégusté de bonnes vraies crêpes (merci la Bretagne!!) et gaufres, faites avec l'art et la manière, mais bon, les souvenirs sont tenaces et c'est vrai que du coup, les crêpes et plus encore les gaufres s'invitent très rarement à notre table (par contre je raffole des crêpes épaisses de légumes comme ICI, LA et LA et des gaufres version salées, comme celles-ci à la pomme de terre!!).
Aussi, c'est assez surprise que j'ai découvert en faisant du tri dans mon dossier "recettes à tester" que j'avais archivé depuis la saint glin glin une recette de gaufres express. Une recette vue à l'époque chez Eryn folle cuisine; ça fait bien longtemps qu'elle a mis fin à son blog qui fourmillait pourtant d'idées géniales, mais il n'est pas fermé pour autant, et ça c'est plutôt très sympa à elle, du coup, on peut continuer à aller s'inspirer.
J'me suis dit et pourquoi pas? Après tout, on vit un truc tellement bizarre complètement inédit, alors quoi de plus normal finalement que moi, la traumatisée dl'a gaufre je fasse des gaufres pendant le confinement!
Ce qui m'a plu dans sa recette, c'est qu'on était pas du tout sur de la gaufre classique comme on peut en acheter à l'occasion de n'importe quelle fête foraine, et la pâte ne contenant absolument pas de levure de boulanger (plutôt une bonne nouvelle en cette période de pénurie), pas besoin de temps de repos! On fait, on cuit, on mange, en gros en 30 min l'affaire est bouclée. C'est pas tant qu'on ait besoin de truc express en ce moment, mais c'est vrai que la relecture de la recette m'a reséduite, on comme il était 4h moins quart, j'avais pas tant de temps que ça devant moi pour nous préparer un p'tit goûter sur le pouce (j'espérais seulement qu'il laisserait moins de séquelles que ceux de mon enfance).
Alors en fait, cette recette de gaufres express n'est ni plus ni moins qu'une base 4/4.
On casse les oeufs pour avoir un poids de départ (moi, j'en ai cassé 3 gros et ça m'a fait un poids de 149 g), du coup, tout le restant des ingrédients devra faire le même poids. Le restant des ingrédients, c'est du sucre, de la farine et pour moi du fromage blanc (pas de beurre, de crème ou de lait comme traditionnellement). J'ai utilisé un fromage blanc entier pour apporter un peu de gras et surtout parce que je n'avais que ça, mais à la base la recette se fait avec un yaourt, et il est même indiqué que l'emploi d'un yaourt 0% est possible! Mesdames, soyez soulagées, votre summer body n'est peut-être finalement pas complètement foutu!!
J'ai eu la main lourde sur le bicarbonate (la pincée c'est muée en cuillère...), le goût se ressentait c'était pas agréable; problème résolu cependant masqué sous une épaisse couche de confiture 😜.
Après réalisation et surtout dégustation, je me dis que la recette gagnerait en légèreté si les blancs étaient montés en neige et un goût ++ avec une petite chouille de rhum. A retester donc.
Malgré tout, je les ai trouvé plutôt sympa ces petites gaufres express qui n'ont de gaufres soyons clairs que l'esthétique. En bouche, c'est tout sauf une gaufre, mais ça rempli bien le job d'un goûté rapide! 
A la base, les proportions sont données pour réaliser +/- 25 petites gaufres forme coeurs , sur la photo de la recette d'origine, on voit bien qu'elles sont fines.
J'ai d'abord fait un test dans mon gaufrier en fonte à empreintes coeur (comme celui-ci) et le résultat n'était pas agréable (beaucoup trop fin, pas moelleux). 
Avec l'autre gaufrier on avait un résultat qui déjà visuellement me plaisait beaucoup plus, mais surtout qui en bouche était ce que je recherchais, c'est-à-dire une petite pellicule bien croustillante sur l'extérieur et avec un intérieur bien moelleux. Par contre, je le précise, cette texture vous ne la conserverez que tout de suite après la cuisson, en refroidissant, la gaufre ramollie énormément et la texture change (un peu élastique et un peu lourde).  Pour moi, c'est un goûter minute qui doit disparaître sitôt fait. Mais s'il vous en reste malgré tout, en la passant quelques minutes au toasteur, le croustillant revient et la gaufre gagne en légèreté sans pour autant retrouver la texture d'après cuisson immédiate.

N'empêche que j'aimerai savoir ce qu'elle est devenue cette copine d'enfance... 


Pour 8 gaufres
(ça fait beaucoup à manger d'un coup, surtout si vous êtes peu nombreux; comme je le disais, pour moi, ça n'est pas quelque chose qu'il va falloir conserver, mais au contraire manger sitôt fait, aussi, il est important de réajuster les proportions pour avoir un nombre de gaufres qui conviendra au nombre de gourmands à rassasier 😉)








3 gros oeufs (+/- 150 g )
150 de fromage blanc  (20% et 0% possible - possible également avec un yaourt avec ou sans lactose)
150 g de sucre
1 grosse pointe de couteau de vanille en poudre
150 g de farine type 45
1/2 c à c rase de bicarbonate (surtout pas plus!)
1 goutte de jus de citron
***

Préchauffer le gaufrier pendant la réalisation de la pâte (alors moi j'ai un truc à l'ancienne qui se place directement sur la flamme comme vous pouvez le voir sur les photos, du coup, je ne saurais dire à quelle puissance il faut chauffer le gaufrier; néanmoins je recommande de ne pas chauffer trop fort pour que l'intérieur - qui n'a rien à voir avec une pâte à gaufre traditionnelle - ait bien le temps de cuire avant que l'extérieur ne crame, sauf si votre but est de faire tout comme la grand-mère de ma copine d'enfance!, alors là, chauffez à fond 😂)
Casser les oeufs et les fouetter en omelette. Ajouter le fromage blanc, le sucre et la vanille en poudre.
Tamiser la farine mélanger au bicarbonate et mélanger pour obtenir un appareil parfaitement lisse et homogène. Ajouter une goutte de jus de citron. Mélanger.

(comme je le disais en intro, je pense qu'il serait intéressant de séparer les oeufs et de fouetter les blancs en omelette pour gagner en légèreté. La recette sera certes un peu moins express mais si c'est pour un meilleur résultat, ça vaut bien la peine de rajouter 2 min à la préparation! dans ce cas, mélanger les jaunes avec le fromage blanc, le sucre, la vanille et tant qu'on y ait 1 c à s de rhum puis ajouter la farine et le bicarbonate au tamis. Mélanger, ajouter la goutte de jus de citron, mélanger pour obtenir un appareil bien lisse et homogène. Fouetter les blancs en neige souple pour ne pas les faire grainer et éviter de les casser en les incorporant.  Les ajouter délicatement à la préparation à l'aide d'une maryse.)
Prélever une louche de pâte et la verser au milieu du gaufrier préalablement graissé (au pinceau avec un peu d'huile ou mien encore à l'aide d'une bombe de graissage). Refermer et laisser cuire 1 à 2 min puis retourner et cuire l'autre face 1 min encore. Les gaufres doivent être joliment colorées, bien gonflées et se décoller toutes seules.
Déguster sans attendre pour un effet crousti (extérieur) moelleux (intérieur)!! refroidies elles perdent vraiment en texture, même si une fois toastée elles retrouvent un peu de croustillant sur l'extérieur.
Napper de confiture, pâte à tartiner, d'un voile de sucre glace pour les plus frileux, ou de cassonade pour ceux qui aiment quand sans craque sous la dent, et soyons fous, pourquoi pas aussi avec un peu de chantilly bien vanillée!!

15 commentaires:

  1. Ces jolies gaufres ont du faire des heureux.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne tranche de rire dès le matin, j'apprécie vraiment votre façon de vous exprimer, merci Madame Puce bleue !

    Souhaitons que, dorénavant, lorsque vous penserez "gaufres", ce soit le parfum de vos appétissantes gourmandises alvéolées qui vous vienne aussitôt à l'esprit.

    RépondreSupprimer
  3. Bon, tu sais déjà ce que je pense de tes " gaufes "... qui ont " du faire bien des heureux " (elle est impayable, si elle n'existait pas... bah non, faudrait surtout pas l'inventer !)...
    Par contre j'ai lu la prose puisque, forcément, je ne pouvais la connaître. J'adore tes vioques plus jeunes que moi : MORUUUUE ! ^^^
    Je note qu'hier, on a fait tintin. Pas de billet. Tu te relâches...

    Comme prévu ma tarte n'a pas du tout été telle que prévue.
    D'une part, il a fallu que je mette la pâte avec les doigts tant elle était friable grâce à la poudre de noisettes... donc, ça a collé au ramequins. Ensuite, la tapissière... plus que bof bof malgré le fait que je l'aie ensuite fouettée avec le Kirsch et, cerise, ou plutôt myrtille sur le gâteau : il n'y avait de myrtilles que pour un ramequin (plat à crème catalane). Bocal 350gr... égoutté =..................... 110gr ! Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!
    Y a que Namoureux qui en a mangé du coup (et il ne s'est même pas aperçu que je n'en avais pas le bougre). Moi, je me suis retrouvée avec le fond + crème tapissière et une banane ! ^^^
    Il reste deux fonds et de la pâtissière... :-/ Je crois que je vais manger les sablés délicieux et virer la crème bof.

    Aujourd'hui, pas de risque. C'est ou Financiers ou Gâteau creusois aux noisettes (j'ai, comme d'hab, des blancs congelés).
    Faudra penser à écrire notre vie de confinées, à 4 mains hein... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je testerai ta recette, et qui sait, je vais peut-être définitivement me réconcilier avec les gaufres 😅

      Supprimer
  4. Grâce à ce mauvais souvenir d'enfance tu as su rehausser ce dessert en des gaufres délicieuses Un mal pour un bien et nous en profitons tous
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Merci de nous mettre de si bonne humeur à chaque publication. C'est vraiment un plaisir de vous lire.

    RépondreSupprimer
  6. Oh des gaufres! Je vois gaufres express dans mon courriel et je me précipite! Mais finalement c'est un peu trop fancy.

    Moi j'en rêve de gauffres, celles des baraques sur la rue, avec une fine couche croustillante et l'intérieur bien aeré. Pas les belges, caramélisées, trop gâteaux. Non, non, les gauffres toutes bêtes, les ordinaires, celles des camions.

    Je suis de l'autre côté de l'Atlantique et ces gauffres ça n'existe pas. La forme oui, le goût non. C'est une autre espèce qu'on trouve ici.
    Si je n'ai pas essayé des dizaines de recettes, en vain. Mais comment est-ce possible qu'il y en ai à tous les coins de rue français et impossible de mettre la main sur une seule recette?
    Le goût n'est jamais le bon. Parfois proche, mais pas pareil. Il manque un petit je ne sais quoi, parfois un gros. Un ingrédient caché réservés aux professionels?

    Peut-être que c'est comme les galettes bretonnes? Rien à faire, hors de la Bretagne elle nont pas le même goût.

    Bon voilà, maintenant il va falloir que je reparte à la chasse pour trouver cette fichue recette... Merci Isabelle!!! ;)

    Au passage j'adore ton blog, c'est l'endroit unique ou j'ai retrouvé les recettes des ambassadeurs (le gâteau d'anniversaire de mon petit frêre!) et de la tartelette flamande à l'orange, mon adolescence!!! Moi j'en trouvais chez Christophe à Roanne, qui n'existe plus, mais c'était un élève de Bernachon alors j'imagine même recette.

    Ça y est j'ai le goût qui me revient à l'instant, 40 ans plus tard, omg!!

    Autant te dire que je garde le lien de ton blog très précieusement <3 Et félicitations pour tes photos, (elles sont toutes plus belles les unes que les autres) la mise en page et la caligraphie, c'est très joli et très agréable à lire!!

    Merci,

    Blandine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Blandine, merci pour ton petit mot :)
      oui c'est vrai, on est très très loin de la gaufre qui te fait rêver, mais c'est un chouette substitut pour un goûter rapide à donner à quelqu'un de pas trop regardant ni expert en VRAIE bonne gaufre légère et croustillante 😅
      J'ai une recette qui devrait davantage s'approcher de ce que tu recherches vainement. Envoie moi un mail et je te la copierai ;)
      pucebleue@gmail.com
      belle journée

      Supprimer
  7. Quel délice ces gaufres, elles nous rappellent toujours de bons souvenirs d'enfances (ou pas ;) )
    Moi en tout cas j'adore ça, même si je n'en fais pas souvent ou que je n'en manges pas régulièrement
    bon week-end

    RépondreSupprimer
  8. Bravooooooo Isabelle ! Ta maman cordon bleu doit être fière de toi ! Incroyable ! Tu envoies du rêves. Tes gâteaux sont impressionnants de beautés que lorsqu'on les goûte, on est un peu triste d'abîmer tes chefs-d'œuvre mais l'explosion de saveurs, de douceurs, de régal des papilles nous enchante immédiatement.
    Toutes les amicales félicitations !!!!! Bises
    Laetitia de G

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Laetitia !
      Si j'en suis là aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à elle 🤗
      Bises à toute la famille prenez bien soin de vous !!

      Supprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE TÂCHE DE RÉPONDRE À TOUT LE MONDE, CEPENDANT, ÇA PEUT PARFOIS ME PRENDRE DU TEMPS.

Les messages publicitaires, les Spams et les bots... seront immédiatement supprimés, alors ne perdez pas votre temps!!

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier ainsi que les autres commentaires avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont déjà données 😉
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...