vendredi 8 février 2008

Riz au lait vanillé et pistaché façon crème brûlée




Ce matin, alors que je me parlais à moi- même ((!)... non, non, tout va bien, c'est juste que je me comprends mieux si je me parle tout haut!!!), je me demandais quelle pourrait bien être mon prochain projet culinaire, j'ai entendu du fin fond de la cuisine (faut croire que je parle fort quand je me parle à moi- même!...): 't'as pensé à un riz au lait? , tu pourrais faire un riz au lait, tiens! et pourquoi pas un riz au lait?' j'ai cru comprendre que mon homme avait une envie de riz au lait!!! Mais intérieurement, je me suis dit: 'zut, moi qui voulais faire des crèmes brûlées'. Et oui, forcément, je me suis acheté un fer à brûler, alors je suis impatiente de tester mon nouveau joujou: 50% en solde, je pouvais pas passer à côté; en plus c'était le dernier!
Mais bon, c'est vrai que ça fait un moment que je lui promets un riz au lait, j'ai même acheté pour l'occasion un riz rond BIO, alors je crois que je n'ai pas trop le choix: je vais lui faire un "riz au lait façon 'brûlée'" (comme ça, tout le monde est content: il a son riz et moi je m'amuse!)





La texture onctueuse de la crème vanillée bien glacée qui recouvre le riz moelleux et fondant, forme un savoureux contraste avec la croûte de caramel croquant et brûlant. Le tout est sublimé par la présence délicate et subtile de la pistache ... un petit moment de bonheur!

Préchauffer le four à 120°
Laver 200 g de riz rond.
Le mettre à cuire 2 min dans l'eau bouillante. L'égoutter et le réserver.
Dans une grande casserole, verser 50 cl de lait entier, 25 cl de crème fraîche liquide, 1 gousse de vanille fendue en 2, 30 g de poudre de pistaches (très finement mixée) et 75 g de sucre. Faire chauffer sur feu doux jusqu'à dissolution du sucre, puis porter à ébullition. Retirer du feu et laisser infuser 10 min.
Pendant ce temps, travailler au fouet 2 jaunes d'oeufs avec 1 oeuf entier et 75 g de sucre dans un saladier. Le mélange doit blanchir, mousser et doubler de volume.
Passer la crème à la pistache au tamis fin et l'incorporer aux oeufs sans cesser de remuer.
Verser le riz en pluie, mélanger et répartir dans de petits ramequins individuels.
Cuire 40 min à 90° (la cuisson doit se faire à faible température pour éviter la formation de bulles).

Laisser entièrement refroidir à température ambiante avant de réserver au réfrigérateur pour 1 heure au moins.
Au moment de servir, saupoudrer (généreusement) de sucre cassonade et brûler au fer.



L'intérêt de cet instrument est qu'il fait caraméliser la cassonade et la rend ainsi croustillante sans pour autant chauffer la crème qui, elle, reste froide et ferme.
Mais voilà une petite astuce si vous n'avez ni chalumeau, ni fer: préchauffez le gril de votre four au maximum pendant 10 min, placez les ramequins dans un plat peu profond et rempli de glaçons: ceux- ci contribueront à garder les crèmes froides pendant que le sucre caramélise. Laisser environ 4 min sous le gril et servir de suite.

Et parce que c'est bientôt la Saint- Valentin, j'en ai fait 2 dans de jolis moules en forme de coeur...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un bout de quelque chose à dire ???

EN CETTE PÉRIODE DE FIN D'ANNÉE, JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...