mardi 3 février 2009

Bugnes lyonnaises




Cette année pour la chandeleur, point de crêpes ni de gaufres, mais des Bugnes! Une douceur de carnaval qu'en tant que pure lyonnaise un choïa chauvine je me devais réaliser. J'ai eu envie de vous présenter cette recette en souvenir de mon enfance. Quand maman en faisait, c'était toujours en très grande quantité, ce qui nous permettait d'en profiter pendant plusieurs jours mais aussi d'en donner un peu à notre entourage. La recette est celle de ma grand- mère, je ne lui ai apporté aucune modification car je les trouve parfaites comme ça: bien gonflées, elles sont à la fois moelleuses et craquantes. Dès la 1ère bouchée je me suis retrouvée haute comme 3 pommes à côté de ma soeur entrain de seconder notre mère à l'affût et prêtes à nous régaler dès la 1ère fournée achevée.



Spécialité lyonnaise par excellence, institution gastronomique incontournable à l'image des quenelles ou de la cervelle de canut, nous ne sommes toutefois pas les seuls à nous régaler de ces petits beignets puisque suivant les régions où on peut en trouver elles seront baptisées "merveilles", "oreillettes" ou encore "guenilles", mais c'est tout de même à Lyon qu'elles ont leur territoire de prédilection. Traditionnellement, les charcuteries lyonnaises les proposaient juste avant Mardi Gras afin de se rappeler au bon souvenir des Lyonnais qui allaient débuter le carême et donc délaisser leurs commerces. Aujourd'hui encore elles commencent à apparaître dès l'approche de Mardi Gras et inondent non boulangeries, supermarchés et même restaurants qui les proposent sur leur carte comme une signature gastronomique de la ville.
Deux écoles de la bugne lyonnaise s'affrontent: les moelleuses ou briochées qui sont nouées et sont en fait des beignets cordés et se préparent avec de la levure de boulanger, et les croustillantes ou oreillettes, celles qui ont ma préférence et que je vous propose ici, légères elles fondent dans le bouche et craquent sous la dent.



On peut les faire en assez grande quantité car les bugnes se gardent plusieurs jours. Elles peuvent s'aromatiser à la fleur d'oranger, à la vanille, au cédrat, au rhum ou au gingembre.


Préparer la pâte le matin vers les 9h.

Dans un grand saladier, tamiser 500 g de farine. Ajouter 1 c à c bombée de sucre, 1 sachet de sucre vanillé, 1 pincée de sel et 1 sachet de levure chimique. Mélanger. Creuser un puits.
Dans un 2d saladier, travailler en pommade 125 g de beurre très mou. Ajouter un à un 4 oeufs entiers tempérés (les sortir du réfrigérateur 1 heure avant) en travaillant bien à fond à chaque fois. Verser le contenu de ce saladier au centre du puits. Mêler à l'aide d'une grande cuillère puis travailler la pâte à la main jusqu'à ce qu'elle devienne souple et homogène (10 bonnes minutes). Ramasser en boule et réserver dans un récipient hermétique à l'abri des courants d'air ou des changements de t° pendant 4heures (il ne faut pas que la pâte prenne froid).





Vers les 14h, étaler la pâte comme suit: précision = il est inutile de fariner la table, la pâte n'est pas collante, de plus l'ajout de farine fausserait la texture finale et ne donnerait pas du tout le même rendu (bugnes plus sèches et pas moelleuses).
Prélever une petite quantité de pâte et l'étaler le plus finement possible en une bande large comme la main. A l'aide d'une roulette à pâtisserie, couper des bandes de 10 cm/5 environ et faire une petite incision au centre. Réserver sur une plaque à pâtisserie et recouvrir d'un linge propre afin que la pâte ne prenne pas froid. Procéder de même jusqu'à épuisement de la pâte.
Dans une grande casserole, mettre à chauffer un bain-d'huile: il doit atteindre 185°.
Faire cuire les bugnes par fournées de 6 en les retournant régulièrement à l'aide d'une écumoire: cela facilite le gonflage et permet de bien les colorer uniformément. Une fois bien dorées, les retirer du bain d'huile et les réserver dans un plat de service recouvert de papier absorbant.









Une fois froides, les saupoudrer généreusement de sucre glace sur les deux faces, après quoi il n'y a plus qu'à se régaler!

14 commentaires:

  1. ma grand mere en fait chaque année des saladiers énormes et en distribue a tout le monde et c'est vrai que c'est un véritable délice! tes bugnes ont également l'air d'etre une tuerie!! vive Lyon =p

    RépondreSupprimer
  2. Je n'en ai pas encore fait cette année mais je pense que dimanche je vais tester ta recette.
    Bises isabelle

    RépondreSupprimer
  3. j'aime beaucoup tes bugnes, elles sont sublimes, et tes photos encore plus, dis tu peux mettre une newsletter en ligne, bisous

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour isa ,
    Tiens comme par hasard j'en ai fait aujourd'hui ( par contre je prépare toujours ma pâte la veille au soir pour qu'elle repose au frigo toute la nuit )
    Petite astuce trés utile , j'utilise ma machine à pâtes , comme ça plus besoin de rouleau à patisserie , ni besoin de rajouter de la farine qui noircit l'huile à la cuisson .
    L'épaisseur est uniforme .
    Bises ( Isa Gers 32)

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, j'avais justement prévu d'en faire un saladier ce WE !
    Tu me donnerais presque envie d'essayer les tiennes ! Mais je suis une inconditionnelle des bugnes briochées, il sera difficile de m'en détourner et de me faire accpeter les bugnes croustillantes (quoique, si j'ai pas le choix... ;P)
    Ou alors les deux...

    RépondreSupprimer
  6. c'est vrai que c'est bientot carnaval et je voudrais cette année faire des bugnes, j'ai vu plusieurs recette, chaque fois différentes mais je pense que je vais prendre ta recette car je pense que tu es bien placée pour connaitre la recette !!!!!!

    RépondreSupprimer
  7. La newsletter, c'est pas ce qui est en bas de page?? je n'y connais rien alors je crois que je ne vais me lancer dans encore autre chose!

    RépondreSupprimer
  8. t'es en avance dans le calendrier dis donc ;-) ma grand mère fait des petits beignets délicieux qui ressemblent aux bugnes, nappés de crème anglaise, j'ai hâte!

    RépondreSupprimer
  9. Super bonnes...je ne suis empressée de les faire et pour les briochées une petite recette svp..

    RépondreSupprimer
  10. merveilleusement belles, ça me rapelle mes séjours chez mes amis lyonnais, que je vois pas assez souvent à mon goût ...
    merci pour la recette

    RépondreSupprimer
  11. Je veux bien faire carnaval avant l'heure pas de problèle avec de si jolis beignets.
    J'ai dévouvert ton blog pour le KK sur les scones et comme j'ai voté pour les tiens et que tu as gagné j'ai plus approfondi et j'ai trouvé un merveilleux blog aussi bien au point de vue présentation que recettes et photos.La valeur n'attend pas le nombre des années.Encore bravo et merci.

    RépondreSupprimer
  12. Mmmmm. Depuis le temps que je teste des recettes souvent trop loin des bugnes de ma grand-mère. Avec Mardi-Gras qui arrive, je vais tester ta recette. Tes bugnes ont l'air parfaites comme dans mes souvenirs où j'étalais la pâte et que ma grand-mère faisait frire les bugnes.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai testé ta recette ! Elles sont très bonnes !
    Je vais très vite mettre ton blog et ta recette à l'honneur sur le mien !
    Merci pour ce partage, une belle découverte !
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. EXCELLENT!! facile, et efficace!

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...