samedi 5 septembre 2009

Confiture de Mûres Sauvages

Le délice qui marque la fin de l'été



J'adore cette période de l'année, il fait encore beau sans faire trop chaud, mais aussi et surtout, c'est le moment de partir, panier sous le bras, dans les bois et dans les champs, le long des haies et des sentiers désertés, à la recherches de mûres sauvages avec l'espoir d'en trouver suffisamment pour réaliser quelques pots de confiture. Bon, évidemment, on rentre les bras et les mains griffés et écorchées et les vêtements constellés de tâches, mais ces petits inconvénients sont bien vite oubliés dès la 1ère cuillérée de cette petite merveille engloutie!
Pour pouvoir réaliser quand même quelques pots, il faut un peu de patience et cueillir au moins 2 bons kilos; mais les choses iraient beaucoup plus vite si j'arrêtais d'en manger une fois sur deux!



Les mûres sauvages (fruits du roncier sauvage) sont plus petites, moins charnues et sucrées que les mûres du mûrier (arbuste cultivé et qui donne des fruits dès le mois de juillet) mais très aromatiques, à la saveur acidulée et très juteuses. Elles permettent donc de réaliser de fabuleuses confitures.





Comme d'habitude, je ne mets jamais autant de sucre que la quantité qu'il faut normalement utiliser pour être sûre de réaliser une confiture qui se tienne bien. Mais elle me convient parfaitement comme ça, et à mon goût je trouve qu'il y a déjà bien assez de sucre.
La règle veut qu'on ajoute la même quantité de sucre que de fruits, je me contente d'en mettre la moitié et c'est déjà bien suffisant! Juste équilibre entre sucré et acidité, pile comme j'aime.



Laver les couvercles et les pots de confiture à l'eau bouillante et les retourner pour les faire sécher à l'air libre.
Peser les mûres et ajouter la moitié du poids obtenu en sucre (privilégier un sucre à confiture ou 'gélifiant' c'est mieux!= il s'agit d'un sucre cristallisé auquel sont additionnés des ingrédients facilitant la prise des préparations: pectine naturelle de fruits et acides citrique. La pectine remplira plus le rôle de gélifiant, l'acide citrique, lui est utilisé pour assurer une meilleure conservation. Du fait de ces ingrédients, ce sucre possède une saveur légèrement acidulée).
Personnellement, j'ai pesé 2 kgs de mûres, j'ai donc ajouté 1kg de sucre gélifiant.
Remuer et laisser macérer toute une nuit ou au moins 12 heures.
Verser dans une grande marmite, l'idéal étant d'utiliser une bassine à confiture en cuivre (ce que je n'ai pas, mais qui ne m'empêche nullement de réaliser de très bonnes confitures quand même).
Faire chauffer sur feu doux en remuant régulièrement et aux 1ers bouillons, compter environ 15 min de cuisson. Il est possible d'utiliser un thermomètre à sucre (celui ci je l'ai par contre!): quand il indique 115°, stopper la cuisson et remplir de suite les pots au ras bords à l'aide d'une louche et d'un entonnoir pour éviter les souillures. Fermer et retourner les pots.
Laisser refroidir à t° ambiante 24 heures et les remettre à l'endroit: cette technique permet d'éviter la stérilisation.



A déguster sur un morceau de pain frais ou dans un fromage blanc: c'est divin!

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup le goût des mûres, cette confiture délicatement acidulée doit être un pur délice...

    RépondreSupprimer
  2. c'est la meilleure des confiture!!! je passe les mûres à la moulinette, moind de graines

    RépondreSupprimer
  3. Un delice..........la couleur est magnifique et le gout hummmmmm

    RépondreSupprimer
  4. j'en vois souvent quand je vais courir mais je ne m'arrête jms (sinon je repars pas ;-)..je devrais vu ta recette! biz

    RépondreSupprimer
  5. nous adorons la confiture de mûres et j'ai également préparé qq confitures ! Un délice !
    ta confiture de figues me fait bien envie, nous avons planté un figuier dans le jardin cette année... qui sait l'année prochaine !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup et la quantité de sucre coupée de moitié donne un goût exquis. Merci pour ce délice.

    RépondreSupprimer
  7. Le dernier jeudi du mois d'août, 3 amies entre papotages et ramassage de mûres sauvages, je me suis "penchée" sur le procédé de ta recette de confiture pour en faire de la gelée. J'ai passé les fruits au moulin à légumes pour retirer le maximum de graines, puis dans une étamine propre et sèche pour en extraire le dernier jus. 2.341 kg de jus avec 750g de sucre roux foncé bio + 12g d'agar-agar, soit 8 pots de 388g (enfin 5 pots car il y a les enfants qui sont passés par là et en on pris 1)... Qui a dit que j'étais gourmande, moi et mes enfants aussi !
    Biz

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...