vendredi 12 juillet 2013

Passionnément Abricot

 
 
Ma meilleure amie m'a passé commande d'un gâteau pour 6 personnes pour un dîner qu'elle organisait avec sa famille. Je lui ai fait plusieurs propositions et son choix s'est finalement porté sur un mariage pour le moins original (qui dans un 1er temps je dois bien l'avouer me laissait plutôt sceptique, mais qui s'est avéré être une vraie bonne surprise): Abricot/Passion, Pistache/Spéculoos.
L'idée ne vient pas de moi, mais du chef, pâtissier pour la marque Marguerite, Maxime Adrian (je l'ai trouvé dans le Journal du Pâtissier n° 376 et j'ai eu un vrai coup de coeur pour son esthétique).
J'ai légèrement retravaillé la recette et réadapté les proportions et la forme. La recette de départ proposait un biscuit financier pistache, un croustillant spéculoos et une mousse passion-abricot-vanille le tout en alternance sur 4 niveaux et de forme cubique.
Après réflexion, j'ai plutôt choisi de dissocier l'abricot et la passion en 2 éléments bien distincts, et j'ai surtout choisi de mettre peu de passion pour que celle-ci ne l'emporte pas sur l'abricot qui a mon sens méritait davantage d'être mit en avant (saison oblige!!).
Mon entremets se compose donc au final d'un biscuit financier pistache (ma recette, parce que celle du chef ne me plaisait pas...) recouvert d'un croustillant spéculoos (le chef partait d'un produit tout prêt de chez Marguerite, "le croquant spéculoos" qu'évidemment je n'avais pas, j'ai donc bidouillé ma propre recette sur le même principe qu'une feuilletine, mais avec de la pâte de spéculoos à la place du praliné, c'est tout à fait excellent et vraiment je le referais), un fin palet gélifié à la passion apporte la note exotique et finalement une mousse abricot très légèrement vanillée recouvre l'ensemble.
Comme mon amie hésitait au départ avec une Charlotte, j'ai eu l'idée de refaire le même dressage que pour la Charlotte aux Fruits Rouges & Pistache (ICI), dressage qui m'avait vraiment séduite et qui finalise l'entremets de manière à la fois esthétique et vraiment originale. Le tour se compose donc d'un biscuit Joconde vanille punché avec un sirop rhum/vanille/passion et nappé d'une confiture d'abricot.
Pour bien finaliser l'ensemble, je l'ai nappé d'un glaçage brillant ivoire que j'ai légèrement parfumé à la passion.
Autant vous prévenir, ça demande un peu d'organisation, et quelques heures de boulot... mais j'ai prit un réel plaisir à faire cet entremets et j'espère que mon amie et sa famille auront eu autant de plaisir à le déguster:)
Je dois vous avouer que je lui ai demandé si elle m'autorisait à faire une découpe pour que je puisse faire des photos de l'intérieur, ce qui ne lui a posé aucun soucis. Après réflexion, je me suis dit que j'allais entièrement lui prédécouper pour lui faciliter les choses, et d'ailleurs vous noterez que rien ne se voit!! C'est vrai qu'au moment de la découpe du dessert, tout le monde se dérobe et chacun se refile le bébé! là au moins, la question ne se sera pas posera posée:)


Pour un entremets de 16 cm de Ø
soit pour 6 personnes
(attention, les gourmands n'auront pas la possibilité de se resservir...)
 

Pour le SIROP d'imbibage du Biscuit Joconde
60 g de sucre
60 g d'eau
1/2 gousse de vanille
1 c à c de jus de passion (issue d'un fruit frais, sans les pépins évidemment)
1 c à c de Rhum blanc

Verser le sucre, la vanille et l'eau dans une petite casserole, remuer à l'aide d'un fouet et porter à ébullition sur feu doux. Une fois le sucre bien dissout et le mélange légèrement sirupeux, retirer du feu et laisser tiédir une dizaine de minutes. Retirer la vanille (la réserver pour la déco) et incorporer le jus de passion et le Rhum.


Pour le BISCUIT JOCONDE
50 g de poudre d'amande
50 g de sucre glace
15 g de farine type 45
1 oeuf entier calibre très gros
10 g de beurre
50 g de blancs d'oeufs (un peu - de 2 blancs)
10 g de sucre
1 pincée de sel
1/2 c à moka de vanille en poudre
***
2 à 3 c à s de confiture d'abricot (si possible allégée en sucre ou même sans sucre ajouté)
 
Préchauffer le four à 180°
Fondre le beurre au micro-ondes et le laisser tiédir.
Mélanger ensemble la poudre d'amande, le sucre glace, la farine, l'oeuf et la vanille. Fouetter vivement pour obtenir un appareil bien lisse et homogène. Ajouter le beurre fondu. Mélanger.
Monter les blancs en neige avec le sucre et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un "bec d'oiseau".
Incorporer les blancs délicatement à l'appareil .
Verser sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une toile de silicone en un rectangle de 12/34 cm et sur 1 cm d'épaisseur.
Cuire 10/ 12 min
Retirer du four et laisser refroidir.
Une fois le biscuit refroidi, le détailler en 4 bandes de 8/12 cm.
Imbiber les bandes de biscuits avec le sirop à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, puis y étaler la confiture d'abricot à l'aide d'une spatule. Superposer les bandes les unes sur les autres.
Réserver ce millefeuille au congélateur 1 heure.

 
Pour le FINANCIER PISTACHE (Ø 14 et Ø 7)
20 g de poudre d'amande
15 g de farine
30 g de sucre
25 g de beurre
1 g de Fleur de sel
1 blanc d'oeuf
20 g de pâte de pistache
 
Préchauffer le four à 180°
Mettre le beurre à fondre sur feu doux jusqu'à ce qu'il obtienne une jolie coloration blonde foncée et qu'une légère odeur de noisette s'en dégage. Retirer du feu et le laisser tiédir.
Dans un saladier, mélanger ensemble la poudre d'amande, le sucre, la Maïzena et la pincée de Fleur de sel.
Ajouter le blanc d'oeuf et la pâte de pistache. Mélanger bien et incorporer finalement le beurre noisette tiédi.
Mélanger pour obtenir un appareil bien lisse et parfaitement homogène.
Verser dans 2 moules ronds en silicone de 14 cm et 7 cm de Ø sur 1 cm d'épaisseur (à défaut, des moules classiques bien beurrés ou même des cercles à tarte. Il est aussi possible de cuire le financier en une seule masse rectangulaire et de la détailler par la suite).
Cuire 15 min.
Retirer du four et laisser refroidir.
Démouler et réserver sur une grille.

 
Pour le CROUSTILLANT SPECULOOS (Ø 14 et Ø 7)
20 g de chocolat blanc (idéalement, Galak et même Monoprix Gourmet, proposent un chocolat blanc & spéculoos)
50 g de pâte de spéculoos
30 g de feuilletine (Gavottes/ crêpes dentelles écrasées)
 
Fondre le chocolat au micro-ondes position décongélation.
Ajouter la pâte de spéculoos et mélanger bien. Au besoin, replacer quelques secondes au micro-ondes.
Ajouter la feuilletine. Mélanger et étaler sur 1/2 cm d'épaisseur dans 2 cercles à tartes 14 et 7 cm de Ø.
Réserver au congélateur 30 min pour raffermir. Décercler et déposer sur les financiers pistache.
Réserver de nouveau au congélateur.

 
Pour le PALET GÉLIFIÉ A LA PASSION (Ø 10)
50 g de jus de passion (+/- 3 fruits de la passion frais)
8 g de sucre
1 g de gélatine (= 1/2 feuille
 
Déposer un cercle à tarte de 10 cm de  sur une plaque et placer au congélateur.
Ramollir la gélatine dans l'eau froide.
Prélever le jus des fruits de la passion et le passer au tamis pour bien le filtrer et retirer les graines.
Verser dans une casserole avec le sucre et chauffer sur feu doux.
Ajouter la gélatine ramollie et essorée et mélanger au fouet à main pour bien la dissoudre. Retirer du feu et laisser reposer quelques minutes pour tiédir.
Verser dans le cercle à tarte bien froid sur 1/2 cm d'épaisseur (s'il en reste un peu, réserver à t° ambiante pour la décoration finale) et réserver au congélateur.

 
Pour la MOUSSE ABRICOT/ VANILLE (Ø 16 cm)
350 g de purée d'abricot (= 800 g d'abricots frais très mûrs)
1 gousse de vanille fendue en 2 et grattée ou 1 c à moka de vanille en poudre
40 g de jaunes d'oeufs (+/- 2 jaunes)
35 g de sirop de sucre de canne
10 g de gélatine (= 5 feuilles)
200 g de crème liquide entière très froide
20 g de sucre
5 g de Rhum blanc
 
Laver et dénoyauter les abricots.
Les mettre dans un blender et mixer vivement pour obtenir une purée bien lisse. Passer au tamis.
Réserver 350 g de la purée obtenue (manger le reste s'il y en a avec un yaourt...).
Verser la purée d'abricot dans une casserole avec la vanille. Chauffer sur feu doux. Retirer du feu et laisser infuser la vanille 1 heure.
Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide.
Tiédir de nouveau la purée d'abricot et retirer la gousse. Ajouter la gélatine ramollie et essorée et mélanger à l'aide d'un petit fouet pour bien la dissoudre. Retirer du feu, ajouter le Rhum et réserver à t° ambiante.
Mélanger les jaunes d'oeufs et le sirop de sucre de canne dans la cuve d'un robot. La placer au-dessus d'un bain-marie et chauffer le mélange à 85°. Fouetter au batteur à vitesse moyenne jusqu'à complet refroidissement: la masse doit avoir triplée de volume et blanchie. Incorporer délicatement cette "pâte à bombe" à la purée d'abricot collée tiédie.
Fouetter la crème sans excès pour ne pas la faire grainer et lui ajouter le sucre en pluie pour la serrer dès que les fouets commencent à marquer.
Incorporer la crème fouettée à la préparation délicatement. Réserver à t° ambiante.

 
MONTAGE
Déposer un cercle à pâtisserie de 16 cm de Ø sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et rentrant au congélateur.
Chemiser le cercle de rhodoïd (pour faciliter le décerclage par la suite) en prenant soin de la faire dépasser d'1/2 cm.
Détailler le millefeuille de Biscuit Joconde en fines bandes de 1 cm de large. Les placer sur les parois du cercle en les serrant bien les unes aux autres. Egaliser (il faut obtenir la même hauteur que le cercle, c'est-à-dire 6 cm - manger les chutes:)-). Déposer le financier/croustillant spéculoos Ø 14 au centre. Couler la moitié de la mousse abricot/vanille et placer au congélateur 10 min. Déposer le palet gélifié à la passion et le financier/croustillant spéculoos Ø 7. Couler le restant de mousse abricot de sorte à arriver au même niveau que le Biscuit Joconde.
Réserver au congélateur 1 heure.

 
Pour le GLAÇAGE BRILLANT IVOIRE/PASSION (SOURCE: l'encyclopédie du chocolat)
65 g de chocolat blanc à pâtisser
1 g de gélatine (= 1/2 feuille)
40 g de crème liquide entière
10 g d'eau
8 g de sirop de glucose
6 g d'huile neutre (pépin de raisin, colza)
1 c à c de jus de passion
 
Hacher le chocolat et le faire fondre au micro-ondes (position décongélation en remuant de temps en temps).
Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide.
Dans une casserole, porter la crème, l'eau et le sirop de glucose à ébullition.
Verser lentement 1/3 du mélange bouillant sur le chocolat fondu. A l'aide d'une maryse, mélanger énergiquement en décrivant de petits cercles pour créer un "noyau" élastique et brillant. Ajouter un 2d tiers, mélanger selon le même procédé, puis incorporer le 3è tiers toujours selon ma même méthode. Ajouter la gélatine ramollie et essorée et mélanger pour bien la dissoudre. Incorporer finalement l'huile et le jus de passion. Mixer afin de lisser et parfaire l'émulsion en veillant à ne pas incorporer de bulles d'air.
Laisser refroidir à 37°.
Recouvrir le dessus de l'entremets avec le glaçage à hauteur du rhodoïd.
Réserver au congélateur 4 heures.
Décercler et retirer délicatement le rhodoïd quand l'entremets sort tout juste du congélateur pour ne pas abîmer le glaçage (ce que je n'ai pas fait, d'où les bords abîmés...).
Décorer et réserver au réfrigérateur.
Réserver à t° ambiante 15 min avant la dégustation.
 

24 commentaires:

  1. Cet entremets est très design. je dois dire que toutes ces saveurs mélangées paraissent étranges comme tu le souligne, mais pourquoi pas...avec de la pâte de praliné, cela doit être aussi très bon

    bonne journée et bonnes vacances si tu pars

    RépondreSupprimer
  2. Contraste Acidulé et sucré à la fois....magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  3. Il est superbe, très géométrique et parfaitement réalisé.
    Je suis également sceptique sur l'association de goûts, mais il faut goûter pour savoir!
    Vous vous êtes entraînée avant de le faire?

    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  4. Mais celui-ci semble très bon!
    Cependant trop compliqué pour le faire moi, c'est que tu m'invites?

    RépondreSupprimer
  5. Une recette bien alléchante
    Quelle don de pâtissière !!

    Je te souhaite une belle journée

    Valérie.

    RépondreSupprimer
  6. Pucebleue tu mets la barre de plus en plus haut!!! Impressionnante réalisation cette semaine encore et de plus en plus ! Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  7. chapeau pour ce joli gâteau!

    il faudra que j'essaie

    bon w-end
    val

    RépondreSupprimer
  8. Yummmmmmmy! J'aime beaucoup la réduction du diamètre des incerts quand on va vers le haut. C'est très réussi, mais je ne sais pas si je marierais avec le spéculos. Je suis vraiment sceptique

    RépondreSupprimer
  9. Toujours aussi magnifique !! C'est splennnndide !!

    RépondreSupprimer
  10. Très graphique, parfait à l’œil mais reste sceptique également sur le mariage des saveurs; je garde toutefois cette montage du biscuit joconde mais avec une autre mousse étant toujours déçue par l'abricot cuisiné de cette manière
    Bon week-end au soleil

    RépondreSupprimer
  11. C'est ça très graphique, très visuel, mais combien d'heures de travail pour un si beau résultat ?

    RépondreSupprimer
  12. Hello!

    Diabolique! Tu es diabolique de perfection!

    Je te suis grâce à la newsletter mais commente très rarement car à part rester bouche bée, je n'ai pas grand chose à dire. J'avoue venir admirer, mais pas tenter de reproduire. Pas assez de patience, même si je le déplore.

    Ton talent est remarquable, et a sans doute été remarqué. Avoue que tu as eu des propositions de la part de grands pâtissiers?...

    Tu fais partie des quelques bloggers indispensables et rares... Ceux qui me feraient presque honte d'oser blogger moi-même!;)
    Surtout continue à me rendre jalouse!

    Bravissimo!

    Lydoue


    RépondreSupprimer
  13. Chapeau bas (très, très bas!!!)

    RépondreSupprimer
  14. Comme toutes les personnes ci-dessus je suis subjuguée par tes réalisations, c'est vraiment superbe ! Quant au choix des associations il faudrait goûter pour en parler...
    Magnifique présentation et des photos toujours sublimes ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  15. mais comment fais tu , tout ça ???????....... ouah! moi TITOU, j'en suis baba... bisous bisous ........

    RépondreSupprimer
  16. Votre gâteau est sublime et vos photos sont parfaites! Quel talent, Vous êtes une artiste!

    RépondreSupprimer
  17. Impressionnant de technique! La découpe surtout me laisse songeuse, elle est parfaite!

    RépondreSupprimer
  18. Magnifique encore une fois ! J'adore :)

    RépondreSupprimer
  19. Quel travail !! Je n'aurais pas la patience et surtout la technique, mais le résultat est vraiment magnifique. Un dessert somptueux. Belle soirée. Véro

    RépondreSupprimer
  20. Un dessert juste parfait ! La présentation est sublime et le mélange de saveurs plus qu'original !
    Félicitation !

    Bon après midi !

    RépondreSupprimer
  21. Quel boulot! Abricot pistache est un de mes accords préférés...!

    RépondreSupprimer
  22. Le cœur de ce gâteau est si beau que l'on en regretterait presque de plonger sa cuillère dans sa texture crémeuse. Mais l'on doit très rapidement être rattrapé par la gourmandise et fondre de plaisir dès la première cuillère.

    RépondreSupprimer
  23. Je découvre ton blog avec délice...
    Tes gâteaux sont absolument magnifiques!!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,

    Dans la liste des ingredients du financier pistache, vous notez 15 gr de FARINE et dans le developement de la recette vous parlez de MAIZENA... faut il de la farine ou de la maizena? Merci davance! Vos clichés sont sublimissimes !

    RépondreSupprimer

Un bout de quelque chose à dire ???

EN CETTE PÉRIODE DE FIN D'ANNÉE, JE REÇOIS ÉNORMÉMENT DE MAILS, JE TACHE DE RÉPONDRE A TOUT LE MONDE, CEPENDANT, COMPTER UN DÉLAIS D'AU MINIMUM 72 HEURES AVANT TRAITEMENT DE VOS DEMANDES.

ATTENTION: les questions où les réponses peuvent être trouvées par une simple recherche personnelle de votre part sur internet (ou présentent dans le texte introductif ou la recette en elle-même) ne trouveront plus de réponse de ma part.
Merci de bien lire la recette en entier avant de me poser vos questions, bien souvent les réponses y sont clairement écrites :)
Merci de votre compréhension

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...